Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

jeudi 30 mars 2017

La Journee Mondiale du Theatre


image du net
Suite à une décision de la communauté internationale du théâtre, la Journée Mondiale du Théâtre est célébrée le 27 mars.

J’ai aussi appris que c’est à Vienne, en 1961, au cours d’un Congrès de l’Institut International du Théâtre que cette journée mondiale a été créée.

Et encore que c’est en 1948 que l’Institut International du Théâtre a lui-même été crée, par l’initiative de l’Unesco et des personnalités liées au monde du théâtre!(source : plusieurs sites du net)


C’est un domaine qui cherche à encourager les échanges culturels et la coopération entre les pays, à stimuler la création et la pratique des arts de la scène, et à renforcer les efforts de paix entre les nations.


Avenue centrale de Loulé
C'est dans dans cette avenue centrale de Loulé que se situe le "Ciné-Teatro Louletano". Le ciné-théâtre, un important édifice du centre-ville qui accueille une programmation culturelle variée.




C'est un espace dédié à la culture qui propose des séances de cinema,  des concerts de musique, des spectacles de danse, des pièces de théâtre, et des multiples actions avec une programmation variée, à des tarifs accessibles, destinée à tous les publics.






La parade d'une procession qui passe devant le "Ciné-Teatro Louletano"





























En consultant le site de la municipalité de Loulé, on peut lire que l'inauguration du théâtre de Loulé a eu lieu le 19 Avril 1930 dans l'ancien édifice où il y avait déjà un cinéma. Des artistes et des personnalités connues étaient présentes lors de l'évènement.


....A inauguração oficial do teatro deu-se a 19 de Abril de 1930 mas, entre 15 e 23 de Março, já funcionara como cinema. Na inauguração atuou a Companhia Teatral, da grande atriz Ilda Stichini, da qual faziam parte os artistas Clemente Pinto, Luz Veloso, Luís Prieto, Joaquim Oliveira, Alves da Costa, Maria Lagoa, Fernanda de Sousa e outros mais. Apresentaram a peça “Se eu quisesse”; no segundo dia “Os Filhos”; e no terceiro “O Tambor e o Guiso”. Para além das autoridades concelhias, estiveram presentes nesta cerimónia autoridades distritais como o Governador Civil, o Secretário Geral e outras, além de muitos populares de Faro, Olhão, S. Brás, etc...
source: http://cineteatro.cm-loule.pt/pt/menu/465/historia.aspx

photo du net
...Em 1 de Fevereiro de 2011 o Cine-Teatro foi reinaugurado após obras de remodelação. Daí em diante tem apresentado uma programação permanente, por temporadas artísticas, que abrange as áreas da Música, Teatro, Dança, Performance, várias rubricas regulares de reflexão e debate, programação direccionada para escolas e famílias, e propostas criadas pelos vários agentes culturais do concelho, bem como uma vertente formativa e de envolvimento da comunidade local através de desafios criativos de cariz colaborativo.... 
source: http://cineteatro.cm-loule.pt/pt/menu/465/historia.aspx

Les habitants de Loulé se sont battus pour que l'édifice garde sa fonction d'espace destinée à la culture et aux spectacles, et surtout pour qu'il ne soit pas demoli. En 2011, après les travaux d'embellissment, le cine-théâtre de Loulé a rouvert ses portes avec un intérieur renové et plus confortable.



En encore pour faire honneur au sujet du jour, je vous invite à revenir à Lisbonne, la capitale du Portugal, pour accompagner un extrait de la "Canção de Lisboa" (la chanson de Lisbonne),  un spectacle de théâtre, une comédie musicale du producteur portugais Filipe La Féria. D'abord quelques vues de Lisbonne, puis le spectacle commence:




"A Canção de Lisboa", o musical de Filipe La Féria publié par Teatral-mente Falando

jeudi 23 mars 2017

Ce n'est encore que le printemps...


Ce n'est pas encore l'été, c'est seulement le printemps tout nouveau, tout beau, qui vient de naître sur les feuilles des calendriers!
Mais j'ai eu envie de vous montrer des paysages d'été et une superbe vidéo aux couleurs de l'Algarve.

On peut s'aventurer par les airs, si on est un drone! Et regarder par le haut d'une sorte de cheminée:
/


Gruta - Algar de Benagil - Vista Aérea - UHD (Ultra Alta Definição) publié par
Descobrindo Portugal de Norte a Sul


C’est Benagil la plage avec sa magnifique grotte ou la grotte avec sa magnifique place.

C'est une place à l'accès difficile, uniquement par la mer, qui ressemble à une cathédrale, avec pour dôme le bleu du ciel.
Il y a des courageux qui, entre la plage plus proche et la grotte, font le trajet à la nage!


Algar de Benagil, Lagoa - Algarve publié par Philleas45

C'est le travail de mère nature qui par l'érosion, créa de si belles structures!



Kayak Algarve (Benagil, Lagos) publié parMRosaCM



dimanche 19 mars 2017

Alcobaca a la gloire de Cister

J’ai vu récemment cette jolie vidéo sur le monastère d’Alcobaça et c’est avec plaisir que je partage avec vous les belles couleurs de ce spectacle de son et lumière.
Alcobaça est une ville du Portugal, située à quelques 100 kilomètres au nord de Lisbonne.

Cette ville possède un superbe monastère qui est classé au Patrimoine mondial par l'Unesco.

UNIVERSALIS video mapping ALCOBAÇA 2016 publié par concelho alcobaça
Ajoutée le 24 nov. 2016
Vídeo mapping "UNIVERSALIS", projetado na nave central do Mosteiro de Santa Maria de Alcobaça, inserido na XVIII Mostra Internacional de Doces & Licores Conventuais.
Espetáculo imersivo, em 360º graus, um conceito de vídeo mapping e sistema de projeção por OCUBO, que transformou a nave central do Mosteiro numa tela dinâmica, evocativa e introspetiva, convidando à reflexão sobre a condição humana e a evolução do homem e da civilização.
Tradição e modernidade andaram de mãos dadas durante os quatro dias da Mostra Internacional de Doces & Licores Conventuais 2016, que foi alavancada pela excelência do espetáculo de vídeo mapping 'UNIVERSALIS'.
https://www.facebook.com/notes/mostra...


La nef, très grande abrite les tombeaux de la reine Inès de Castro,

la reine morte (de Montherlant), et du roi Pedro Ier, et leur tragique histoire d'amour.


Tombeau de Inés de Castro (Wikipedia)

Si on visite le monastère d’Alcobaça, on est d’abord impressionné par l’architecture gothique et épurée de son église de Santa Maria. On la décrit comme austère, mais magnifique de pureté.
Cette deuxième vidéo nous montre les dimensions grandioses de ce monument à la gloire de l'ordre religieux de Cister.



Mosteiro de Alcobaça, Portugal publié par Karl Neusinger

Le monastère de Santa Maria d'Alcobaça a été construit par le roi Afonso Ier.
Dès les premiers temps de la fondation du Portugal, les rois portugais ont fait appel aux ordres religieux pour les aider  consolider la "reconquista" et à organiser la vie intellectuelle et politique du pays.
En 1153 Afonso Ier (D. Afonso Henriques), premier roi du Portugal, avait fait don  à Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux, moine de Cister, d'un immense terrain à Alcobaça, pour la construction du monastère.

Les travaux de la construction de l'imposante église ont commencé en 1153 et ont duré pendant 76 ans. D'autres cloîtres ont été rajoutés dans les siècles suivants. Le monastère a été inauguré en 1252.
L'église cistercienne d'Alcobaça faisant plus de 100 m de long, est la plus longue église gothique du Portugal, et une des plus grandes d'Europe.

Des travaux de renovation au cours du XVIIIe siècle, ont ajouté des détails baroques à la façade extérieur du monument, mas la beauté de la construction du XIIe siècle reste intacte. Les lignes simples des colonnes recouvertes de pierre de la région, sont surprenantes de clarté.

L'influence des moines d'Alcobaça a été considérable, avec leurs activités éducatives et culturelles; le monastère possèdait une importante bibliothèque. Les alentours étaient constitués de terres fertiles, que les moines cultivaient avec toute le savoir-faire dont ils disposaient.
En 1810 les armées napoléoniennes qui ont envahi le Portugal, ont occupé Alcobaça et ont transformé le monastère en écuries pour leurs chevaux.
Detail du tombeau de Pedro Ier (Wikipedia)
Les tombeaux de Pedro et d'Ines ont été profanés et abimés. Beaucoup de richesses du monastère ont été pillées ou détériorées par les occupants.
En 1834, avec les lois de la suppression des ordres religieux au Portugal, le monastère d'Alcobaça perd ses derniers trésors et la plupart de son patrimoine est détruit ou dispersé.
L'état portugais a entrepris de travaux de sauvegarde et de valorisation du monastère. 


Eye Fly Drone
Mosteiro de Alcobaça | Visto do Céu (aerial view)

vendredi 17 mars 2017

Du cote du mont de Santa Helena





Il n’y rien de plus vert que le Minho!  Partons à la découverte des collines verdoyantes, au coeur d’une végétation exubérante... La région située au nord du Portugal, est baignée à l’ouest par l’océan Atlântique.

Les randonnées sont très agréables, en parcourant des chemins qui serpentent,  sous la lumière printannière, au coeur de la campagne recouverte par un manteau de tonalités de verdure.

Le granit s'impose partout, aussi bien sur les murs qui encerclent les champs, que sur les façades des maisons traditionnelles.


Une maison traditionnelle entourée d'un  jardin garni de fleurs.

Mesdames les brebis à la toison fournie dans les dégradés de marron, paissent tranquillement  dans le pré d'herbe fraîche.


Jolie fleur du bord du pré, au bord du chemin qui longe la rivière.



Et la rivière suit son cours, elle aussi bordée d'éléments verdoyants d'où, par-ci par-là,  jaillissent des fleurs .



Et la rivière suit son cours et rejoint le moulin aux murs traditionnels de granit. L'eau de la rivière servait autrefois à faire tourner les meules du moulin, lorsque celui-ci travaillait pour transformer le maïs en farine. C'est pour cela que le moulin à eau était placé sur le passage de l'eau d'un canal. L'eau passe dans une roue, qui tourne et qui transmet son mouvement à la meule. L'eau passe ensuite par un canal d'évacuation et retourne à la rivière!

Nous suivons les petites routes typiques bordés d'habitations et d'une grande diversité d'arbres qui s'élèvent le plus haut possible, pour bénéficier des rayons de soleil.

Nous voyons les animaux dans plusieurs basse-cours des habitations.



Puis des zones de forêt, aux essences variées, occupent une grande surface d'un flanc de colline.

Nous voici au terme de notre randonnée matinale. Nous arrivons au mont de Sainte Helène.


Le mont est couronné par une petite chapelle qui abrite la statue de la sainte. Sainte Hélène est vénérée par les habitants du village proche. La fête traditionnelle du 18 août attire un grand nombre de visiteurs pour les célébrations religieuses.



La chapelle est bien petite. Le clocher posé sur le parvis, est surprenant par sa construction inhabituelle.

Le clocher a l'allure très simple, est tout de même spécial dans son genre de fabrication! Une corde est prévue pour qu'il remplisse sa fonction d'avertir les fidèles.


La région du Minho possède une grande beauté naturelle et une riche biodiversité. Du haut du mont de Sainte Hélène, le regard parcourt d'autres monts parsemmés de villages et de nombreux clochers qui accompagnent les traditions des habitants locaux.





Les versants du mont de Sainte Hélène sont bien entretenus et verdoyants comme les paysages qui les entourent. La végétation est particulièrement luxuriante, avec toutes sortes de plantes qui décorent les allées et recouvrent les abords des maisons.



Nous prenons le temps d'admirer la jolie campagne qui se déroulent devant nos yeux sur tous les versants du mont de Sainte Hélène. En faisant le tour de la chapelle, les perspectives renvoient des tableaux semblables, d'une nature mythique et foisonnante !






Fontaine toute proche de la chapelle


Nous quittons le mont de Santa Helena, et revenons sur nos pas, car l'heure du repas de midi se faisait pressante!


Nous avons encore vu de beaux buissons d'hortensias bleus, et des murs qui longent les chemins encaissés, chargés de végétation fleurie.


Voici notre moment musical, avec un groupe folklorique de cette région verdoyante !


Cana Verde publié par RTSMReguenga

samedi 11 mars 2017

Journee internationale des femmes


Je suis en retard sur le 8 mars, car je n'ai pas eu le temps de finir mon post! Néanmoins je voudrais saluer la mémoire de quelques femmes portugaises qui par leur effort ont fait évoluer la lutte pour l'égalité des droits et l'émancipation des femmes. J'ai choisi quelques parmi les histoires de vie, que j'ai pu trouver sur le net.

La princesse Leonor de Viseu (née à Beja en 1458 et décédée à Lisbonne en 1525) fut infante puis reine consort du Portugal de 1481 à 1495, après son mariage avec Jean II du Portugal, le 22 janvier 1470.  Le 15 août 1498, la reine Leonor créa au Portugal, la première "Misericórdia", une institution de bienfaisance, de charité et d'assistance, qui rapidement se répandit dans tout le pays, et dans les colonies. Les statuts de cette institution appelée "Santa Casa da Misericórida" fonctionnent encore de nos jours, avec des crèches, des établissements de santé,  orphelinats, et autres services d'appui social.
http://www.scml.pt/pt-PT/scml/5_seculos_de_historia/seculos_xv_e_xvi/
http://www.scml.pt/pt-PT/destaques/517_anos_por_quem_mais_precisa/

D. Leonor (1458-1525) Rainha de Portugal nascida em 1458 e falecida em 1525. Prima e esposa de D. João II, a rainha D. Leonor pertencia à mais alta nobreza da época.  
A 15 de Agosto de 1498 em Lisboa, no ano em que os navegadores portugueses atingiam a Índia, surgia a primeira misericórdia portuguesa em resultado da especial intervenção da Rainha D. Leonor









    Jeunes infirmières parachutistes portugaises qui pendant la guerre coloniale, participaient aux soins et à l'évacuation des blessés dans les colonies portugaises d'Afrique.




    Catarina Eufémia
    (1928 - 1954), heroïne de l'Alentejo,  légende contemporaine de la lutte contre le fascisme, a été tuée à coups de carabine par un gendarme au cours d'une grève des travailleurs agricoles en mai 1954, qui réclamaient de meilleurs salaires.

    Florbela Espanca, poétesse portugaise née le 8 décembre 1894 à Vila Viçosa en Alentejo

    Elle a dépassé les excès et a cultivé la passion, avec une voix franchement féminine. Sa poésie a suscité au fil des années l’intérêt des lecteurs et des chercheurs. Elle est considérée comme l’une des plus grandes figures féminines du début du XXe siècle.
    source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Florbela_Espanca




    Maria Amélia Chaves (née en 1911), la première femme portugaise à obtenir le diplome d'ingénieure de génie civil à l'Institut Supérieur Técnique de Lisbonne, en 1937 et à exercer le métier d'ingénieure durant toute sa vie.
    source:http://debategraph.org/Details.aspx?nid=400471






    Rita de Moraes Sarmento (1872 - 1931) fut la première femme portugaise à fréquenter l'Academie Polytecnique de Porto en 1887, où elle et obtient son diplome d'ingénieure de travaux publiques. Il est écrit qu'elle n'exerça pas le métier, ayant opté pour le mariage et la vie en famille.
    https://sigarra.up.pt/up/pt/web_base.gera_pagina?P_pagina=1006523



    Rita de Moraes Sarmento (1872 - 1931) ingressou com 15 anos (em 1887) no 1º ano do curso de Engenheiros Civis de Obras Públicas.








    Surnommée la Reine du fado, (Rainha do fado) Amália Rodrigues fut une grande ambassadrice du Portugal dans le monde de la chanson.
    (1920 - 1999)







    Femmes en costumes traditionnels du nord du Portugal





    Beatriz Costa,
    (1907 — 1996, chanteuse, danseuse, actrice, participa dans de nombreux filmes et spectacles de théâtre de revue. Actrice très populaire, Beatriz Costa a mené une carrière de femme libre, désinvolte et avec beaucoup de charme.

    Voici un extrait du film "la chanson de Lisbonne" de 1933:






    Femmes portugaises du Comité d'aide aux prisonniers de guerre portugais qui ont lutté  dans le nord de l'Europe, pendant la Première Guerre mondiale.

    A Comissão Protectora dos Prisioneiros de Guerra Portugueses na primeira Guerra Mundial
    source: https://www.revistamilitar.pt/artigo/699






    Infirmières portugaises engagés à la Croix-Rouge pendant la Première Guerre mondiale (1916).



    Carolina Beatriz Ângelo a été la première femme à voter au Portugal, aux élections de l'année 1911. Carolina termina son cours de médecine en 1902 à Lisbonne.
    Elle a aussi été la première femme cirurgien à exercer à l'hopital de São José (Lisbonne) et plus tard elle se specialisa en gynécologie.


    Activiste républicaine, Carolina Ângelo lutta durant toute sa vie pour l'émancipation des femmes. Devenu veuve, elle se fit enregistrer sur les listes d'électeurs en se présentant comme chef de famille, car élevant seule sa fille, et profitant du fait que la loi n'indiquait pas que les citoyens électeurs devraient être du sexe masculin! En 1913 la loi changea pour n'inclure que les citoyens du sexe masculin, ceci jusqu'en 1931 où le droit de vote a été accordé aux femmes sous certaines conditions.




    Carolina Beatriz Ângelo foi a primeira mulher a votar em Portugal, a primeira e única mulher a votar nas eleições de 28 de maio de 1911.Carolina Beatriz Ângelo (1878 — 1911)  foi uma  médica e feminista portuguesa.Para evitar que houvesse mais mulheres a votar, mudaram a lei em 1913, fazendo entrar a expressão “cidadãos portugueses do sexo masculino”. Em 1913 a lei mudou ao incluir que os cidadão eleitores teriam de ser do sexo masculino. As mulheres portuguesas teriam de esperar por Salazar e pelo ano de 1931 para lhes ser concedido o direito de voto com condições!
    source: http://www.fcsh.unl.pt/facesdeeva/eva_arquivo/revista_11/eva_arquivo_numero11_j.html




    Cesina Bermudes,  docteur en médecine, sa vie est liée au développement des methodes de l'accouchement sans douleur au Portugal dans les années 50 , suivant les techniques qu'elle découvre lors d'une investigation qu'elle fait à Paris. Militante pour les droits des femmes, elle sera emprisonné par la dictature de l'époque, et soumise à des interrogatoires.
    Cesina est décédée en 2001, après une vie très active dans le monde de la médecine, et comme militante féministe.


    CESINA BORGES ADÃES BERMUDES e o parto sem dor. Médica e investigadora portuguesa, feminista, Cesina Borges Adães Bermudes nasceu em Lisboa, licenciou-se em Medicina em 1933. Foi a primeira portuguesa doutorada em medicina (“ainda por cima em Anatomia”, sublinhava com orgulho e malícia, tendo prestado provas de doutoramento em 1947.Presa a 14 de outubro de 1949, por integrar a Comissão Central do Movimento Nacional Democrático Feminino, recolheu ao Forte de Caxias, de onde foi libertada três meses depois, a 14 de janeiro de 1950, depois de submetida a três interrogatórios.Outro feito inscreveu Cesina Borges na História da Medicina portuguesa: foi uma dos três introdutores do parto psicoprofilático (vulgo parto sem dor) em Portugal, no início dos anos cinquenta, e à sua divulgação se dedicou incansavelmente, aplicando-o e formando parteiras e formadoras. Elle est décédée en 2001, après une vie très active comme militante feminina.
    source:https://condicaodamulher.wordpress.com/2014/10/22/cesina-borges-adaes-bermudes-e-o-parto-sem-dor/








    Virgínia Quaresma (1882-1973), a été la première femme journaliste portugaise. Elle obtient la licence de lettes et commence à travailler pour le journal   "Século", en 1908.
    Elle mena une carrière de succès dans les reportages, aussi bien au Portugal qu'au Brésil.




    Virgínia Quaresma: uma jornalista feminista que deu voz ao feminismo
    Foi a primeira mulher a exercer a profissão de jornalista em Portugal. Integrou as redações de dois influentes jornais lisboetas e fez parte do primeiro movimento feminista português. O seu legado permanece numa rua de Belém, como símbolo de jornalismo, liberdade e igualdade no feminino.




    La princesse royale Joana du Portugal, née à Lisbonne le 6 février 1452, décédée à Aveiro le 12 mai 1490,  fille du roi Afonso V et de la reine Isabel. Princesse héritière du trône jusqu'à la naissance de son frère, elle était destinée à un mariage d'état avec un roi ou prince d'une cour d'Europe que les diplomates portugais trouveraient avantageux, Joana refusa toutes ces propositions de mariage qui auraient pu lui procurer une destinée brillante, car sa beauté était renommée et la cour du Portugal était riche en ce siècle.
    Joana voulu vivre libre, et décider sur la vie qu'elle voulait mener. Malgré l'opposition de son père et de son frére qui l'adoraient, Joana decida d'entrer en 1475 au couvent des soeurs dominicaines de la ville d'Aveiro où elle vécu dans la simplicité et grande humilité, avec avoir distribué ses biens aux plus démunis.  Joana consacra sa vie aux pauvres, aux malades qu'elle soigna, et aux plus vulnérables, pour soulager leur condition.