Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

dimanche 25 septembre 2016

En remontant les dunes



Pendant le weekend la chaleur se faisait sentir, et septembre continuait  à laisser bien des traces sur les étendues sablonneuses.
Nous avions choisi une plage proche, mais assez déserte pour faire une promenade avec le toutou de la famille. Il adore la baignade et a des dons pour la natation!

Il y avait aussi d'autres représentants du règne animal qui prennent possession de la plage dès que les humains se retournent à leurs affaires et leur laissent le bord de mer avec une tranquillité qui est la bienvenue!

Je me suis lassée de regarder les rayons de soleil qui s'amusaient avec les remous des vagues.
Il y a presque toujours des choses interessantes à voir derrière les dunes; et la plupart du temps j'emporte l'appareil photo.
Si vous le voulez bien, c'est avec plaisir que je vous montre le deuxième décor!
Il faut d'abord grimper un peu sur la dune surélevée, pour atteindre les hauteurs recouvertes de végétation odorante. Ce sont des plantes spéciales des dunes qui, est cette époque de l'année resistent encore, après de longs mois de temps sec et sans pluie.
Les dures conditions n'empêchent pas ces plantes de présenter une grande diversité de formes et de couleurs agréables à regarder!
Les bras de mer de la lagune forment des lacs. De nombreuses plantes semblent s'y baigner, au gré des allées et venues des parcours des marées.
En face, la ligne de jolis pins parasols avec leurs coupoles rondes! Eux aussi sont adaptés aux étés longs et chauds de l'Algarve, en plein sud du Portugal.


Pendant que je me concentrais pour "zoomer" les oiseaux blancs qui semblaient flotter sur les lacs, je remarque à temps un petit ruisseau qui, très rapidement envahissait la zone de sable, et qui pour peu n'a pas envahi mes chaussures!



Je vous invite à terminer avec des pas de danse, car je trouve que ces jeunes danseurs portugais (comme d'autres bien sûr) méritent qu'on admire leur travail. Aujourd'hui pris sur le net, la danse de António Casalinho et de Diogo de Oliveira. Merci de me tenir compagnie!
Merci aussi à ceux qui publient les vidéos pour le partage!


(source du net) António Casalinho revient cette année de New York où il a remporté le premier prix du Young America Grand Prix (YAGP) 2016 dans sa catégorie (12-14 ans). C'est le jeune danseur de la première vidéo.

António Cavalinho danse ici un Pas de Deux avec la jeune danseuse  Ruth Sschultz. Je vous invite à regarder la vidéo jusqu'à la fin, car ils sont vraiment talentueux!

Winning first place in the pas de deux division with Antonio in Paris was an experience I will never forget. It was the highlight of my four month stay in Europe.
Dancers: Ruth Schultz (11) and Antonio Casalinho (12).
Ajoutée le 2 juil. 2016



YAGP2016 Paris #177 PasDeDeux FlamesOfParis publié par Ruth Schultz Dance

Le premier prix do Youth America Grand Prix 2015 qui a lieu à Paris a été remporté par le jeune danseur portugais Diogo de Oliveira.  C'est le jeune danseur de la deuxième vidéo:


Youth America Grand Prix 2015 Paris - 1st Place winner - Diogo de Oliveira in Talisman variation publié par EDD - Escola Domus Dança

Diogo de Oliveira, 16 years old, EDD Escola Domus Dança - Portugal performing Talisman variation. Diogo was Junior Gold Medalist at Youth America Grand Prix, Paris 2013; Gold Medalist at Tanzolymp 2014, Senior Gold Medalist at YAGP, Paris 2015; Top 6 Senior Finalist YAGP 2015 New York City Finals and Istanbul International Ballet Competition 2014 Prize winner

Escola Domus Dança une école de danse qui se dédie essentiellement à la danse classique. Cet établissement est situé à Porto, ville du nord du Portugal (info du net).

dimanche 18 septembre 2016

Amelie et Pemba


Tout le monde se souviendra de l'heureux mariage entre le prince Charles futur roi du Portugal (Dom Carlos 1) et Marie-Amélie d'Orléans, princesse de France (1886)!

Foto du futur roi Carlos 1er de d'Amélie d'Orléans au temps de leurs fiançailles

Leur bonne entente conjugale et la naissance de deux fils ne les empêcheront pas de devenir les victimes de l'instabilité politique qui a atteint le Portugal sous la pression des mouvements républicains qui veulent prendre le pouvoir.
De ce fait le roi Carlos 1er et le prince héritier Luis Filipe sont assassinés en plein centre de Lisbonne (en l'année 1908). La reine consort Amélie et le prince Manuel échappent á l'attentat, mais doivent prendre le chemin de l'exil dès la proclamation de la republique (1910). 

C'est le majestueux monastère de "São Vicente de Fora" à Lisbonne qui abrite le Panthéon royal des Bragance (la branche familiale du roi Carlos 1er), car la reine avait laissé des indications pour que, après sa mort, son corps soit transferé de France au Portugal, auprès de son mari et de ses fils.

Photo do monastère de "São Vicente de Fora" à Lisbonne

Le roi Carlos 1er était un homme instruit et considérée comme le roi-artiste, car doué pour la peinture et pour la musique.
Mais Carlos était aussi un grand passionné de la mer et il menait d'interessantes et importantes  études océanographiques à bord de ses yachts auxquels il donnait le nom de "Yacht Amelia", du nom de sa femme Marie-Amélie.

On peut voir, avec le lien suivant, des photos et des explications sur l'activité oceanographique du roi, et des photos des bateaux "Amélia" qu'il faisait équiper de matériel d'étude:
http://restosdecoleccao.blogspot.pt/2015/06/yachts-reais-amelia.html

À cette époque le Moçambique était une grande et importante colonie du Portugal. Dans le nord du Mozambique existe une grande baie, Pemba.
Au bord de cette baie Carlos 1er y fit construire une ville à qui il donna le nom de PORTO AMÉLIA, en l'honneur de la reine!
Merci à l'auteur de la vidéo qui nous fait connaitre Porto Amélia encore du temps où le Mozambique était une colonie portugaise, que voici:


PORTO AMÉLIA-PEMBA publié par ALBERTINO SILVA

Après l'indépendance de 1976, le nouveau pouvoir du Mozambique a changé le nom de la ville qui a pris le nom de PEMBA, de nos jours à voir ICI

Lors du voyage de Vasco de Gama em Inde, le Portugal avait établi des comptoirs à l'île du Mozambique, puis au Mozambique. Peu à peu, ils ont agrandi la colonie avec la construction de nouvelles villes et de nouvelles frontières jusqu'à ses dimensions actuelles (preque 9 fois plus grand que le Portugal). Le Mozambique est devenu une nation indépendante en 1975 (un an après la révolution des oeillets au Portugal)

Carte du voyage de Vasco de Gama em Inde (aller 1497 et retour 1499)


jeudi 15 septembre 2016

La Fontaine Lumineuse




À nouveau je vous demande de bien vouloir me suivre à Lisbonne, si vous le voulez bien ! 
Dans la photo suivante il y a l’Alameda Dom Afonso Henriques, une des grandes avenues de la capitale. Et c’est là que je retrouve l’histoire d’une fontaine dont quelques images étaient restées bien marquées dans ma mémoire, toutefois un peu floues, comme sur cette vieille carte postale!














Étant petite, je suis allée quelques fois à Lisbonne avec mes parents. Et lors d'une journée, nous avons visité la « Fontaine Lumineuse ».

D’après ce que l’on me racontait, et aussi à la suite de quelques visions colorées de l’époque, j’ai le souvenir de grandes et belles cascades parcourues de faisceaux lumineux qui faisait que l’eau changeait de couleur.
Pour moi c’était imense, et très beau !
La Fontaine Lumineuse de Lisbonne sur une carte postale, que je crois être de l'époque de ma petite enfance.

Il y a quelques années j’avais appris, avec tout de même de la tristesse, que la belle fontaine de mes souvenirs d’enfance ne fonctionnait plus, détériorée, sèche, sans entretien...  L L 
Pendant plusieurs années, les 13 déesses du grand mur soutiennent les cruches vides et sans vie!


Mais aussi j'avais lu que plusieurs pétitions dirigées aux authorités du pays se faisaient entendre, pour que le local soit rendu à son ancienne splendeur.


Source image :http://becodasbarrelas.blogspot.pt/2012/10/a-fonte-vai-voltar-ser-luminosa.html
La statue du cheval représenterait le Tage dont les eaux abondantes envahissent et désaltèrent la zone orientale de Lisbonne.

Et puis récemment, comme par miracle, d’autres nouvelles sont apparues, nous montrant la fontaine lumineuse telle qu’elle était lors de ses premières décennies. D’importants travaux de réparation et de mise en route entrepris para la mairie de Lisbonne, lui ont rendu sa beauté, et elle est de nouveau prête à être admirée par ses visiteurs ! J J



Fonte Luminosa - Alameda - Lisboa - Portugal publié parValter Cardoso

Accompagnée par 4 sirènes, le jeune cavalier tel un Poséidon musclé s'élève à nouveau de l'océan qui écume. Et les 4 sirènes regardent à des arcs-en-ciel.

En 2015, un passage avait été installé temporairement pour permettre aux visiteurs d'être surpris par une nouvelle expérience leur permettant de s'approcher des chutes d'eau.


Marcelo Dantas installs temporary walkway over Lisbon fountain publié parDezeen


J'ai lu quelque part que jets d'eau de la Fontaine fonctionnent aux heures de midi, en fin d'après mid et aux premières heures de la nuit. Mais je ne sais pas si c'est vrai qu'il y a des horaires spéciaux, ou si elle fonctionne tout le temps. En temps d'économies, on ne sait jamais!
 

Comme tout, la fontaine lumineuse de Lisbonne a une histoire. Sa construction date du siècle passé, dans les années ’40, ayant débuté en 1938, pour célébrer l’approvisionnement de la zone orientale de Lisbonne avec les eaux du Tage.
Cela a été fait sous l'impulsion de l'énergique Duarte Pacheco, un jeune ingénieur portugais (né à Loulé),  qui à l'époque était ministre des Travaux Publiques. Durant son mandat, ce ministre  entrepris un  courageux programme d'amménagement d'avenues, d'infrastructures et de monuments qui sont restés célèbres comme la Fontaine Lumineuse de Lisbonne!



Fonte Luminosa publié par Nalini XS

Je remercie les auteurs des vidéos pour le partage de ces belles images.

dimanche 11 septembre 2016

Ruines romaines de Milreu




Une promenade avec les enfants de la famille nous a permis de déambuler parmi les ruines romaines de Milreu. Milreu se situe à une dizaine de kms de la ville de Faro, près d’Estoi.

C’est un site archéologique où les visiteurs découvrent les restes du domaine d’une famille romaine qui habitait les lieux il y a près de deux mille ans.


Tout comme pour les ruines de Vilamoura (Cerro da Vila), il s’agit d’un complexe archéologique d’une luxueuse villa romaine. 
Les vestiges de jolies mosaïques, les installations des bains privés et les sculptures, permettent d’imaginer que les propriétaires avaient une bonne qualité de vie!
La demeure ici à Milreu répond aux caractéristique de la domus qui est une habitation romaine unifamililale; une demeure luxueuse des classes aisées. 

Les différentes pièces de l'habitation s'organisent autour d'un péristyle central avec 22 colonnes (correpond au no.2 sur le plan), qui entoure un patio ouvert avec jardin et réservoir d'eau.

Le péristyle dans les villas romaines, était une sorte de galerie garnie de colonnes qui existait à l'intérieur ou à l'extérieur d'un édifice.

Le Triclinium (no.4 sur le plan) désignait la salle de réception ou salle à manger de la villa. Dans ce lieu on trouvait la table au centre et les lits banquette, sortes de canapés où les romains se couchaient à moitié, en s'appuyant sur un coude pour avoir l’autre bras libre.


La villa était décorée de mosaïques qui représentaient des thèmes marins, avec les poissons et des dauphins qui lui confèrent beaucoup de fraicheur.

Ici cela serait le frigidarium (bassin(s) d'eau fraiche qui pouvaient être de forme ronde ou rectangulaire), la partie des thermes où l'on prenait des bains d'eau froide.

On passait ensuite au tepidarium et ao caldarium, sucessivement, avec les bassins d'eau tiède et puis d'eau chaude!


Il y aurait encore l'apodyterium qui était une pièce qui précédait les bassins et où on déposait les effets personnels, donc une sorte de vestiaire embelli de décorations diverses

Au no. 9 du plan, on trouve l'Atrium, en général une cour à ciel ouvert, qui peut être entourée d'autres pièces comme les chambres à coucher. Et aussi bien un lieu de réception des invités.



Les domus romaines étaient des maisons très confortables où la vie de la famille se concentrait dans une cour intérieure sans trop de communication avec l'extérieur, car toutes les activités de la vie de la famille se faisaient à l'intérieur du domaine.

De ce fait, ce que l'on remarque aussi dans la propriété Milreu c’est la grandeur de son temple destine au culte de la famille. Il reste de bien visible le « coeur » du monument où était placée la divinité païenne.

Dans le petit musée qu'on peut visiter en revenant sur nos pas, on peut voir les surprenantes dimensions du temple d'après la maquette qui s'y trouve:



Il est écrit que, suite à la christianisation de l’empire romain, ce lieu de culte est devenu une basilique paléochrétienne.

Nous avons eu encore le temps de visiter une maison agricole bâtie au cours des siècles passes, et qui garde dans ses fondations encore bien des structures des activités agricoles du domaine de Milreu, comme les pressoirs à huile et à vin.

Revenons sur nos pas pour aller au petit musée.  Des bustes des personnages célèbres qui sont reproduits, car les originaux sont gardés dans les musées de Faro.