Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

lundi 29 février 2016

Les mimosas du lac (Ancao)


Nous avons continué notre promenade, mais en revenant sur nos pas, jusqu’au rond point de Vale do Lobo, où je disais aux enfants de la famille qu’il fallait regarder les palmiers aux branches dorés.

En effet sous le soleil de l’après-midi, l’effet était plutôt agréable à voir!
La route s’allonge encore sur deux ou trois kilomètres vers la gauche, et suivant l’invitation que je leur avais fait d'aller voir un autre lac, nous tournons à droite et nous dirigeons vers le bord de mer, un peu plus loin.
C’est le royaume des “Dunas Douradas” (dunes dourées) qui est le nom donné au village touristique dont nous parcourons les rues, pour arriver au terme de notre balade.

Après le stationnement nous prenons la direction du lac. Je vous invite à me suivre dans un sentier qui nous réserve des surprises.

On avance pendant un bon moment sous les cascades de rameaux fleuris des mimosas.
Une structure d’observation se laisse deviner dernière les branches jaune doré. Bien sur tout le monde voudra aller voir de là-haut!

C’est un bonne manière d’admirer le lac et ses habitants qui cherchent leur nourriture en plogeant le bec dans l’eau.
Les mimosas ont beau être accusées d’être envahissantes, et de menacer les ecosystèmes, mais ici, coincées entre lac et route, elles ne peuvent pas aller bien plus loin!
Et j’espère qu’on les laissera tranquilles pour notre bonheur de pouvoir les admirer fleuries en plein hiver.
Un autre sentier nous lance une dernière invitation, cette fois sur les dunes.Les enfants courent devant nous pour aller jeter un coup d’oeil au bout du passage surélevé.
De part et d’autres, les vagues ronronnent, se déroulent et se déploient tranquillement sur le sable.

...

mercredi 24 février 2016

Pres des golfs, en Algarve


Pendant que je prépare la suite sur la vie de la princesse Isabel du Portugal, je vous invite à me suivre dans une balade photos. J'espère que la promenade en ce doux mois de février, vous sera agréable!

L’endroit se trouve dans la région centre de l’Algarve, où la nature est humanisée dans le sens d’être modifiée par les constructions, les jardins, les allées, les lacs...

La mer est toute proche; on aperçoit au loin une ligne bleu qui n’est pas trop nette car le soleil commençait à tomber à l’ouest.

Les jardins aménagés de part et d’autre sont agréables à regarder, et je me mets à prendre en photo un des symboles de l’Algarve.
Tout le monde reconnaitra ces cheminés ajourées, typiques de la région, qui s’élèvent au-dessus de tous les toits, soit-ils riches ou pauvres, et qui parfois servent d’idée déco sur les terraces, les balcons, les portiques ou les massifs des parterres fleuris.
Lors de notre balade, nous apercevons également d’étranges compositions qui semblent copier les tableaux des peintres impressionistes.
Ce sont les rayons de soleil qui font briller les fleurs des mimosas; leurs jaunes repectifs se propagent à la végétation environnante.


La vie animale se regroupe sur le lac, avec des envols et des rassemblement;  les canards en famille,se promènent au soleil, ou cherchent leur nourriture dans l’eau.
Il y a un grand choix de golfs en Algarve, souvent classés comme les meilleurs d’Europe.

Ici un parcours qui se glisse au bord du lac et qui s’engouffre parmi les zones de végétation native. 

Il fait partie de Vale do Lobo, un complexe touristique renommé de l’Algarve.
La partie de golf peut commencer, cherchons les clubs!









samedi 20 février 2016

Isabel du Portugal



Portrait de la princesse Isabel du Portugal

L’Histoire raconte qu’Isabel était considérée comme une des plus belles femmes de son époque.
La princesse, née à Lisbonne en 1503, était la fille de Manuel 1er (surnommé le Fortuné) roi du Portugal de 1495 a 1521. 
Dès son plus jeune âge, Isabel a reçu une éducation poussée, associée à une formation musicale et artistique, apprenant le latin et plusieurs langues étrangères, car une princesse royale était destinée à un mariage d’état et devait être préparée pour aller vivre dans une cour étrangère.

Isabel était riche et sa dot, alliée à sa beauté et à ses qualités morales, attirait les prétendants.

Le mariage fut organisé avec l’empereur du pays voisin. Charles était duc de Bourgogne,  et par l’héritage du côté de sa mère Jeanne de Castillhe, il devient à seize ans, Charles 1er d’Espagne. Il avait aussi les royaumes de Naples et de Sicile qui appartenaient à l’Espagne.
A la mort de Maximilien 1er, en tant que son petit-fils, Charles est nommé Empereur du Saint Empire romain germanique sous le nom de Charles V, et ainsi le plus puissant monarque d'Europe.




Source photo :http://www.habsburg.net/fr/histoire-et-culture/lexposition-historique/vie-et-oeuvre-de-charles-quint/roi-et-empereur/

Le mariage se faisait d’abord par procuration. Puis la future impératrice a été conduite vers la frontière luso-espagnole, près de la ville d’Elvas, accompagnée d’une  importante suite,  et montée soit disant sur un beau cheval blanc.

A sa rencontre vint la délégation espagnole qui reçut la princesse pour la conduire à l’Empereur.

L’extrait du film espagnol montre la rencontre des deux jeunes à la frontière sans tenir compte de la réalité historique (Charles V était resté à Seville), mais qui montre ce que l’Histoire nous dit, qu’ils se sont aimés au premier regard!




Carlos V y Isabel de Portugal se conocen publié par A Thousand Imaginary Words

Après avoir traversé la frontière et le fleuve Guadiana, Isabel et la délegation espagnole se dirigent vers Seville où l’attend son mari. En cette année de 1526, le mariage impérial se déroule dans les palais de la ville avec des cérémonies grandioses.


Nous suivrons la suite de la vie de l'impératrice Isabel et de son mari, dans un autre post !

Source photo:https://fr.wikipedia.org/wiki/Portrait_d%27Isabelle_de_Portugal#/media/File:Peter_Paul_Rubens_-_Charles_V_and_the_Empress_Isabella_-_WGA20379.jpg
Portrait d'Isabel du Portugal avec son mari Charles V

mercredi 17 février 2016

Les romantiques


J’ai trop tardé, et le jour de la Saint-Valentin est passé sans que je poste un sujet qui lui fasse honneur L
Mais comme on dit il n’est jamais trop tard pour bien faire. J’ai cherché une situation romantique, j’espère que l’idée de la minute 2:17 plaira à tout le monde!



BAGATUNA - RIO MAIOR - SERENATA publié parsimoesdasilva2 .
Vous conviendrez qu’il n’y a rien de plus romantique que les étudiants portugais vêtus de leurs traditionnelles capes noires.
Bagatuna, est le nom de la Tuna de l’École Supérieure de la ville de Rio Maior (info du net).

La tuna est un orchestre universitaire, comme il en existe dans la plupart des universités du Portugal.
Eu não sei quem te perdeu /Je ne sais pas qui t’a perdue

Quando veio, /
Quand elle est venue
Mostrou-me as mãos vazias,/
Elle m’a montré ses mains vides
As mãos como os meus dias,/
Ses mains comme mes journées
Tão leves e banais./
Si légères et si banales
E pediu-me /
Et elle m’a demandé
Que lhe levasse o medo, /
De lui faire perdre ses craintes,
Eu disse-lhe um segredo: /
Et je lui ai dit un secret:
"Não partas nunca mais"./”
Ne pars plus jamais”.

E dançou,/
Et elle a dancé
Rodou no chão molhado,
Et a tourné sur le sol mouillé,
Num beijo apertado /
Dans le baiser serré
De barco contra o cais./
D’un bateau contre le quai.

E uma asa voa /
Et une aile s’envole
A cada beijo teu,/
À chacun de tes baisers,
Esta noite /
Cette nuit
Sou dono do céu,/
Le ciel m’appartient
E eu não sei quem te perdeu./
Et je ne sais pas qui t’a perdue.
(2 fois)
Abraçou-me /
Elle me serra dans ses bras,
Como se abraça o tempo,/
Comme on élance le temps
A vida num momento /
La vie dans un moment
Em gestos nunca iguais./
Avec des gestes jamais égaux.
E parou, /
Et elle s’arrêta
Cantou contra o meu peito,/
Elle chanta contre mon coeur
Num beijo imperfeito /
En  un baiser imparfait
Roubado nos umbrais./
Dérobé sous les portiques.

E partiu,/
Et elle est partie
Sem me dizer o nome,/
Sans me dire son nom
Levando-me o perfume /
M’emportant le parfum
De tantas noites mais. /
De tant d’autres nuits.

E uma asa voa /
Et une aile s’envole
A cada beijo teu, /
À chacun de tes baisers,
Esta noite /
Cette nuit
Sou dono do céu, /
Le ciel m’appartient
E eu não sei quem te perdeu. /
Et je ne sais pas qui t’a perdue.
                                                                        (2 fois)
L'auteur de la composition est le chanteur portugais Pedro Abrunhosa.

___ Eu não sei quem te perdeu ___
Composição: Pedro Abrunhosa


samedi 13 février 2016

Les pirates de Loule



En visite à la ville de Loulé, j’ai pris quelques photos des artistes de rue qui défilaient dans la parade de la grande avenue.

Par tradition, le Carnaval de Loulé commence le vendredi avec la parade des enfants des écoles, déguisés suivant le thème ou les thèmes de l’année proposés par les organisateurs.
Les autres trois défilés auront lieu, un le samedi, un autre le dimanche, et le dernier, le mardi de la semaine suivante.


C’est 40 jours avant Pâques que le Carnaval (Mardi Gras) a lieu, donc cette année assez de bonne heure, le 9 février, comme un peu partout dans le monde où on fête le Carnaval.

Pour commencer, le jour de la parade, le “Zé Povinho” sur sa bicyclette.


C'est la crise. Regardez comme le drapeau est terne. Le Zé Povinho
se débat sous le poids de la spirale de  l’endettement.

 Le “Zé Povinho” est un fameux personnage du Portugal. Zé étant le diminutif de José et “povinho” voulant dire le petit peuple, ainsi une sorte de caricature emblématique, crée par l’artiste Bordalo Pinheiro en 1875, et qui se voulait représentative du peuple portugais.

Le Zé Povinho sourit car il a encore ses provisions (qu'il traîne derrière lui); et le groupe musical de service le suit de près, pour lui remonter le moral!


Mais revenons à nos pirates qui intègrent le thème du Carnaval de 2016 de Loulé. Des luttes féroces de déroulent devant no yeux, car ces pirates sont sans foi ni loi.

Des 17 chars qui circulent dans l’avenue principale, nous pouvons en compter plusieurs qui transportent les terribles personnages.

Serait-ce le bateau de Barbe Noire, le plus terribe de tous? En tout cas, une de ses pauvres victimes se trouve en bien mauvaise posture.
 
D’autres groupes de sinistres personnages se suivent et on craint toujours les pires affrontements. Les groupes rivaux se menacent du haut de leurs bateaux colorés.




Heureusement que la plupart du temps les pirates s’entourent de jeunes et jolies femmes. Et les présences féminines finissent par adoucir les moeurs.



Grace à la photo suivante, vous aurez déjà un aperçu de l'après-pétrole:


Allez les jaunes, pourrions-nous dire en regardant passer le groupe suivant:

 
D’autres préféreront penser “Allez les Bleues”! Il y en a pour toutes les couleurs.


Pierrot qui pleure et Pierrot qui rit sont aussi de la partie. Laquelle de deux sera-t-elle Colombine?
Pour ceux qui préfèrent l'exotisme, on a même droit à un petit détour par un pays tropical aux savoureux fruits d'été avant la lettre, mais où il fait vraiment chaud!

Si je vous assure que les photos seront belles! Le gros canard est sympathique et gentil pour les petits enfants!

Mais si, mais si, il faut me croire: le sourire de ce pirate, du haut de ses échasses, était vraiment pour moi!!!

...