Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

mercredi 27 mai 2015

L'archipel des Berlengas



Au loin, les îles Berlengas
C’est un petit archipel que je n’ai pas encore visité. Au large de la ville de Peniche, a quelques 15 kms de distance, dans l’océan Atlantique, se situe les petites îles des Berlengas.
 
 
Comme je n'ai pas encore visité ces îles, je ne peux que vous passer quelques photos de la côte ouest du Portugal, du côté de la ville de Peniche.

 
En suivant la route, on peut admirer de belles falaises découpées à l’infini, qui renvoient des reflets de plusieurs couleurs. Les tons varient du gris foncé au gris clair.
Et puis il y a des falaises ocre qui se superposent en couches déchiquetées qui descendent jusqu’aux rouleaux d’écume.
 
Et puis il y a le même modèle de falaises, mais en gris! Si vous ne croyez pas, regardez la photo suivante:
 
 
Il y a aussi des gouffres creusés dans les falaises, par où la mer s’engage avec des bruits rugissants.
 
 
Il y aussi la Croix des “Remédios” (Cruz dos Remédios) où les pêcheurs passaient pour être bénis avant de partir pour la pêche.
Source:http://penichelivre.blogspot.pt/p/festas-n-senhora-da-boa-viagem.HTML
 
 
 
Les bateaux navette pour les visites partent de Peniche de bonne heure, dès le matin. Les îles Berlengas ont été classées par l’Unesco comme une Réserve Mondiale de la Biosphère.

La faune et la flore, dont certains spécimens des îles sont uniques, bénéficient d’une certaine protection, et l’accès est controlé pour éviter un trop grand nombre de visiteurs.
 
Sans plus tarder, je vous invite à me suivre dans ce petit voyage en visite à l’île des Berlengas, pour découvrir ces petits coins où la mer prend des tons d’émeraude. Merci aux auteurs des jolies videos!
Merci de m'avoir accompagnée dans cette visite virtuelle :)
 


Discovering Berlenga Island with PT Photo Tours publié parPortugal Photo Tours

Puis un site sur la faune et la flore de ces petites îles du Portugal:http://defidetoile.over-blog.com/article-iles-de-berlengas-patrimoine-de-unesco-81419622.HTML

Voici de belles images du fort de l'île, en cliquant sur la vidéo:

berlenga e peniche 320
Publié partombouojipe

samedi 23 mai 2015

Chants traditionnels de l'Alentejo


Village de l'Alentejo

Il y a quelques jours, Clara me faisait remarquer qu’il y a une similitude entre les chansons traditionnelles de l’Alentejo et les Chants Pyrénéens!
Je vous invite à une "étude" de ces chants à plusieurs voix, en commençant par les Pyrénées:

Montagnes Pyrénées (Pyrenean popular song) publié parRoman R
 
Est-ce que ces hommes chantent leurs états d'âme, inspirés par les grands espaces et leur contemplation devant la grandeur des scénarios naturels?
De leurs voix sortent les mélodies qui s’élèvent dans le silence des montagnes pyrénéennes ou dans les plaines de l'Alentejo.
En Alentejo les chansons traditionnelles prennent le nom de CANTE.
Je vous invite à écouter le groupe "A Moda Mãe" qui reprend des airs anciens chantés à plusieures voix:


A Moda Mãe - (Episódio 2) - Ao passar da ribeirinha publié parJoão Espada

Sans instruments, on chantait pour se donner du courage dans le dur travail des labourages ou des moissons. Les choeurs des hommes ou des femmes se relayaient sous le soleil ardent.

Dans les tavernes, après le travail, les hommes se rassemblaient et répétaient des refrains qui racontaient les problèmes et les espoirs de leur vie difficile.
 
Il y d'autres formes du CANTE de l'Alentejo avec des instruments tout aussi traditionnels qu'on verra dans un autre post. Merci de les avoir écouté!
 
 
 La région de l'Alentejo et quelques photos de la ville de Beja
 
 

mercredi 20 mai 2015

Les belles eglises dorees


Ceux qui connaissent le Portugal pourront y voir un grand nombre d’églises dont l’intérieur peut être particulièrement doré. C’est un art qui s’appelle “talha dourada”. On sculpte le bois, et sur les sculptures préparées, on y applique des  fines feuilles d'or.
 
Et si on parcourt une partie de l’information disponible, on se rend compte que les quantités de dorures qu’il y a au Portugal sont de loin bien inférieures à ce que les portugais ont construit au Brésil.

Je vous invite à admirer quelques uns des nombreux temples edifiés au Brésil, dédiés à Dieu par les rois et par les artistes de l'or:


Basílica do Pilar de Ouro Preto publié parAlexandre Antonio

Dans la ville d' Ouro Preto (ville du Brésil): ... La Basilique de Notre Dame du Pilar abrite des autels revêtus de "talha" en or, tableaux et sculptures pleines de détails crées par d'importants artistes de l'époque comme Francisco Xavier de Brito, qui a fait les dorures de la chapelle principale (entre 1746 et 1751); Ventura Alves Carneiro, responsable pour l'arc / arco-cruzeiro (1751); José Coelho de Noronha, qui a fait la talha (dorures) du trone de la chapelle principale; Manoel de Brito a sculpté, entre 1733 et 1735, les autels de Saint Michel, des "Passos", du "Rosário dos Petros" et de Sainte Anne; João de Carvalhais é responsable pour la décoration de la nef (1768), qui possède un ensemble pictural en style Rococó..
Le toit de la nef est un des meilleurs exemples de Rococó trouvés dans l'église. L'ensemble des peintures d'art sacra  fait en 1768 par le portugais João de Carvalhais reproduisent des passages de l'Ancien Testament..
La "talha" (sculpture) de l'autel principal faite par le doreur portugais Francisco Xavier de Brito entre 1746 et 1751, l'année de sa mort,  est considérée un chef d'oeuvre du genre à cette période..."
texte original:
"...A Basílica de Nossa Senhora do Pilar guarda altares revestidos de talha de ouro, pinturas e esculturas cheias de detalhes criadas por importantes artistas da época como Francisco Xavier de Brito, que fez a talha da capela-mor (entre 1746 e 1751); Ventura Alves Carneiro, responsável pelo arco-cruzeiro (1751); José Coelho de Noronha, que fez a talha do resplendor do trono da capela-mor; Manoel de Brito esculpiu, entre 1733 e 1735, os altares de São Miguel, dos Passos, Rosário dos Petros e Sant’Anna; a João de Carvalhais é atribuído o forro da nave (de 1768), que tem um conjunto pictórico em estilo Rococó....
O teto da nave é um dos melhores exemplos de Rococó encontrados na igreja. O conjunto de pinturas santas feitas em 1768, atribuídas ao português João de Carvalhais, retratam momentos do Antigo Testamento...
A talha do altar-mor foi feita pelo entalhador português Francisco Xavier de Brito entre 1746 e 1751, ano de sua morte. É considerada a obra-prima do gênero naquele período....

L’exubérance de cet art baroque que le Portugal a largement adopté et répandu dans les territoires d’outre-mer, se retrouve dans grand nombre d’églises du Brésil.
 
A Rio de Janeiro: l'église de São Francisco da Penitência" l'exécution des dorures a été faite par les portugais Manuel de Brito et Francisco Xavier de Brito qui ont travaillé dans cette église pendant le période de 1726 at 1743. La "talha" é de style typique de l'époque du roi João V. Plus tard, Francisco Xavier de Brito a déménagé vers Minas Gerais et il a décoré dans le même style en partie l'église de Notre Dame du Pilar de Vila Rica (Ouro Preto) qui viendrait à avoir une grande influence de ce style dans à Minas Gerais.."

"..A obra de talha é obra dos portugueses Manuel de Brito e Francisco Xavier de Brito que trabalharam na igreja no período entre 1726 e 1743. A talha é joanina, típica da época de D. João V. Mais tarde, Francisco Xavier de Brito mudou-se a  Minas Gerais e decorou com talha também em estilo joanino partes da Igreja Matriz de Nossa Senhora do Pilar  de Vila Rica (Ouro Preto), que viria a influenciar enormemente o estilo joanino na capitania de Minas Gerais...."
 
La décoration de l'église comprend la belle peinture du plafond en bois, qui reproduit la Glorification de Saint François, et qui fut executée par le peintre portugais Caetano da Costa Coelho entre 1736 et 1741 dans le style illusioniste du barroque. Caetano da Costa Coelho, irá, après ce travail, faire la décoration du monastère de São Bento do Rio de Janeiro en 1742..."
...A decoração da igreja é completada pela belíssima pintura do teto de madeira, retratando a Glorificação de São Francisco, executada pelo pintor português Caetano da Costa Coelho entre 1736 e 1741 em estilo ilusionista barroco.O mesmo Caetano da Costa Coelho, após este trbalho iria fazer o douramento da talha no Mosteiro de São Bento do Rio de Janeiro no ano de 1742..."


Igreja São Francisco da Penitência. Centro do Rio de Janeiro. Publié parJosé Paulo de Resende

L’exubérance de cet art baroque que le Portugal a largement adopté et répandu dans les territoires d’outre-mer, se retrouve dans grand nombre d’églises du Brésil.

A Bahia de Salvador, l'église de São Francisco de Assis a été votée une des 7 Merveilles d'Origine Portugaise dans le Monde. .... Le centre historique de Salvador, a été déclarée Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco..
Também foi eleito uma das 7 Maravilhas de Origem Portuguesa do Mundo. Anexa fica a Igreja da Ordem Terceira de São Francisco,  outro monumento notável pela originalidade de sua fachada profusamente ornamental, com reminiscências
O Centro Histórico de Salvador, onde os edifícios se localizam, foi declarado  Património da Humanidade pela Unesco.

Source :http://pt.wikipedia.org/wiki/Igreja_e_Convento_de_S%C3%A3o_Francisco_(Salvador)




BAHIA 2014 IGREJA SÃO FRANCISCO DE ASSIS (BRESIL)
Publié parCesaro Pintor

Les artistes portugais doreurs et les  peintures des azulejos créent une grande richesse décorative dans l’interieur des églises, des cloitres des couvents, et des palais, et font honneur à ce métal précieux qui au XVIIIe siècle a choisi de se déployer en oeuvres d’art pour se faire admirer par la communauté, au lieu de se laisser enfermer en lingots dans des cofres forts.

Si on est à Lisbonne, on peut s'intéresser par quelques exemplaires de cet art de "talha dourada" avec des reflets d'éternité, dans la capitale portugaise (en suivant le lien):
http://www.lisbonlux.com/magazine/the-10-most-magnificent-treasures-of-golden-lisbon/

Merci aux auteurs des vidéos pour le partage de leurs expériences!








 

samedi 16 mai 2015

Algar Seco a Carvoeiro

 
 
Je continue sur le même sujet pour vous montrer les photos que j’ai prises à Algar Seco. C’est le nom de cet ensemble rocheux qui se trouve sur la droite de la ville de Carvoeiro (en tournant le dos à la mer).

C’est très visité; on vient voir les sculptures rocheuses qui ont été façonnées par l’érosion pendant des milliers d’années. Des parcours en sentier ou en escalier permettent la diversité des points de vue, et de prendre des photos des falaises aux tons jaune, ocre, orangé.
 
 
Les mouettes ne semblent point inquiètes par notre approche ni par la hauteur des falaises. On laisse le parking à peu de distance pour se rendre vers les escaliers qui descendent à une espèce de gouffre où la mer s’engage et crée des piscines avec un bruit de clapotement familier.
 
 
La couleur des rochers fait ressortir le bleu vert de l’océan, que j’essaie de reproduire. Au milieu du paysage rocheux, une taverne nous invite à prendre des rafraîchissements avec des vues superbes.
 
Je me souviens qu’il n’y a pas si longtemps (il me semble), je parcourais facilement les petits sentiers parmi les rochers, mais maintenant je me tiens à l’arrière car je crains le sol tortueux!!!
 
 


Sur les plages de Carvoeiro et d’autres localités toutes proches, il y a des petits guichets qui vendent des billets pour des ballades en bateau dans les grottes de cette région du Portugal.

C’est un monde magique et secret qu’on ne voit pas de la route ni du haut des falaises. J’espere qu’Algar Seco vous aura plu! Je vous invite à faire un beau voyage:
 


Caves of Benagil, Portugal..WOW!
                                                            Publié par SurfinPow

Carvoeiro - Amazing Secret Caves publierBaselliTv
 
Je remercie les auteurs des vidéos qui les publient.

mercredi 13 mai 2015

Carvoeiro, ville de l’Algarve

 

C’était une belle journée de printemps, en ce mois d’Avril, alors que la temperature de l’air invitait à des parcours maritimes!



Voici la ville de Carvoeiro, un ancien village de pêcheurs de l’Algarve, transformé peu à peu en ville de vacances, mais qui garde le côté typique de ses constructions et de son environnement.

 
Les petites criques de la côte de l’Algarve abritaient l’activité des pêcheurs qui partaient à la pêche pour de longues distances, aussi bien en Méditerranée que jusqu’au nord de l’Afrique.


Les pêcheurs organisaient leur équipement de pêche sur le sable où étaient gardés leurs bateaux. Puis dernièrement, au siècle passé, des ports d’abri ont été construits tout le long de la côte du Portugal, et les bateaux séjournent dans ces lieux qui leur sont destinés. Alors on les voit beaucoup moins!


En souvenir de ce passé pas si lointain, on a gardé cettte jolie barque qui décore l’étendue de sable.



Carvoeiro garde beaucoupo de l’authenticité de son passé pittoresque lorsque les couleurs des peintures des habitations se retrouvaient sur les coques des bateaux de pêche.


 
Les constructions renovées hébergent grand nombre de visiteurs et touristes qui se déplacent en cette région du sud du Portugal.

Autour de la crique du centre-ville on trouve de nombreux bars et restaurants qui proposent des rafraichissements et d’agréables repas.


On peut suivre le pas des maisons traditionnelles qui escaladent les falaises de part et d’autre, pour avoir la meilleure vue sur les falaises dorées et l’océan couleur d’émeraude.



Alors je “zoome” en essayant de reproduire la couleur de la mer du mois d’Avril, où le vert domine près des rochers, mais qui devient bleu lorsque le ciel se mire sur l’étendue de l’océan.



Sur tout le littoral de l’Algarve de ce côté ouest, on retrouve des falaises colorées, des grottes, des tunnels, et et des rochers aux formes insolites.

Nous avons visité l' Algar Seco en prenant à droite (le dos tourné à la mer), en passant devant les maisons en bord de falaise et en continuant sur le sommet qui est pourvu de passages pour les promeneurs.
De jolis cadres pour les photos se suivent dans l'ensemble rocheux sculpté par mère-nature qui en général fait si bien les choses! 



samedi 9 mai 2015

Randonnees et fleurs de Madere

 

Dans un jardin de la ville de Funchal
 
 
Je remercie Ulysse du blog http://piquesel.midiblogs.com/ qui m’a autorisée à copier quelques unes de ses photos de Madère. Merci Ulysse pour le gentil cadeau, car je ne suis pas encore allée dans cette île fleurie. Merci aussi à vous qui m'accompagnez dans ce voyage virtuel :)
 

Ulysse a accepté le défi et il a escaladé les montagnes de l’île volcanique jusqu’à ses plus hautes sommets.
Les habitants de Madère ont construits des sentiers à des hauteurs impressionantes pour vaincre les sommets.



La diversité des paysages et de la végétation est un des grands attraits de cette île située a quelques 900 kms des côtes du Portugal. Ce sont les navigateurs portugais João Gonçalves Zarco et Tristão Vaz Teixeira qui ont leurs noms attachés à la découverte de l’archipel en 1419.

Fleurs et fruits de Madère
De larges zones ont été déboisées et ont permis l’occupation des plaines, mais aussi les cultures en terraces, qui depuis des siècles sont irriguées grâce aux pluies qui tombent sur les hauteurs de la côte nord.  
 
J’ai lu que les plus hautes montagnes de Madère, avec des de pics de 1.800 m d’altitude, connaissent des températures plus basses et des pluies plus abondantes.

Un important réseau de canaux construits par les hommes à flanc de montagne, les levadas, d’une longueur totale de quelques 2.000 kms, sillonnent une grande partie de l’île, et transportent l’eau vers les plaines plus abritées et ensoleillées de la côte sud.
Madère propose sa diversité de chemins de randonnée, soit au travers de ses falaises, au sommet des ses pics, soit par les sentiers le long des côtes.
Puis il y a d’autres chemins de marche qui s’associent au charme de l’île, et qui suivent le parcours de levadas sous une végétation luxuriante.
 
 
Des températures douces tout au long de l’année, des terres fertiles d’origine volcanique, ont donné lieu à des plantations venues des quatre coins du monde qui font fleurir une myriade de fleurs.

C’est en l’honneur de cette végétation riche de contrastes que Madère organise tous les ans la Fête de la Fleur, qui cette année s'est réalisée du 16 au 22 Avril 2015.

Festa da Flor 2015 1º dia quinta feira - Madeira Island Flower Festival 2015
Publié parTuriTV Manuel

Une explosion de couleurs recouvre la ville de Funchal au printemps, à l’époque où les jardins de l’île se parent de leurs plus beaux atouts. Ce sont les tapis fleuris, les marchés, expositions de compostions florales, et le traditionnel cortège de la Fête des Fleurs, avec les chars d'où débordent des cascades de fleurs. 
 

FESTA DA FLÔR 2015 Madeira Island 19-4-2015 
Publié parRUI MARTINS

Voici une autre vidéo avec de superbes effets:


Madeira Flower Festival 2015 - Video - Cortejo alegórico Festa da flor 2015 Ilha da Madeira
Publié parTuriTV Manuel