Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

samedi 28 septembre 2013

Le Palacio Nacional de Sintra (Palais National de Sintra)



Il s’appelle Palácio Nacional de Sintra (Palais National de Sintra) ou Palácio da Vila, et c’est le monument que nous n’avons pas pu visiter car c’était le jour de fermeture.
 
 
Nous avons tout de même vérifié si toutes les portes étaient bien fermées, si l’heure d’ouverture se ferait plus tard,  mais en vain!
 

Comme d’autres visiteurs, nous avons fait le tour de l’édifice en essayant de comprendre s’il y avait une autre porte principale, et puis non, il fallait se rendre à l’évidence, c’était le jour de la semaine où les visites sont impossibles.

 
C’était bien expliqué sur la feuille qui près de l'entrée, indiquait les horaires du monument.
Simplement nous n'avions pas vérifié et donc avons décidé d’aller visiter le Musée du Jouet, à quelques mètres de là, en plein coeur de la ville.

 
Les grandes cheminées coniques du  Palais National de Sintra, avec  leurs 33m de haut, s’aperçoivent de loin, d’un grand nombre d’angles.

De par son grand âge, le Palais National de Sintra a la particularité d’avoir un grand nombre de styles artistiques et architecturaux, plus visibles à l’intérieur, car l’extérieur semble assez homogène.
 
Pátios, couloirs, escaliers et galleries relient les différents corps du bâtiment. Le début de sa construction daterait du XIIIe siècle, s’étant progressivement enrichi de nouvelles dépendances et décorations au cours des siècles suivants.
Des structures qui nous viennent du Moyen Âge.

 

Chaque famille royale y apporta un style particulier.  depuis ses caractéristiques médiévales, jusqu’au XIXe siècle; puis vint la transformation en musée et les programmes de conservation.

 

Fenêtres de style manuelin.
 
sources:
http://pnsintra.imc-ip.pt/pt-PT/francais/ContentDetail.aspx
http://www.igespar.pt/pt/patrimonio/pesquisa/geral/patrimonioimovel/detail/69856

Pratiquement tous les rois du Portugal séjournaient à Sintra pendant les mois chauds de l’été, à quelques 30 kms de Lisbonne, où ils trouvaient l’agréable fraicheur des reliefs boisés. Les grandes hottes des grandes cuisines trouvaient leur fonction suite à la préparation de somptueux repas lors des réceptions aux illustres invités en cette résidence royale.

Il est écrit que l’occupant musulman du Xe siècle y avait déjà érigé quelques murs. L’influence architecture mauresque se devine dans la décoration de plusieurs salles, des fontaines et des patios.

Je vous invite à découvrir quelques belles images du palais avec le lien qui suit:
 
Aux sons mélodieux des guitares portugaises.
A l’intérieur il y a une profusion d’éléments artistiques typiques du Portugal, assemblages d’azulejos de plusieurs époques, plafonds peints ou mujédar, salle de blasons, meubles indo-portugais...

samedi 21 septembre 2013

Fantaisies carnavalesques



 
Il n’y a pas à s’inquiétez pas, les fantaisies carnavalesques sont au repos, elles hiberneront jusqu’à l’année prochaine.


Il y a quelques jours après avoir vu le post de Tiot avec une jolie vidéo d’un défilé de Carnaval, je me suis souvenue des images colorées qui dormaient quelque part dans un de mês CD.

 
J’ai eu moi aussi envie de montrer les couleurs de l’imagination de certains de mes compatriotes. Je dédie ce post aux Portugais de plus en plus nombreux qui doivent avoir deux boulots afin de pouvoir payer les factures du mois.
L’austérité nous est promise tous les jours, avec les bas salaires et l’augmentation des impôts.
Mais déjà en 2011 on nous montrait que nous étions en période de vaches maigres !

Celà se passait à Torres Vedras, une ville située à quelques 50 kms au nord de Lisbonne.

Torres Vedras, CARNAVAL 2011 publié parTUNGATV

Néanmoins je pense que les images décontractés des défilés du début de l’année seront les bienvenues pour atténuer quelque peu la grisaille des nouvelles sur l’economie du pays et d'ailleurs.

Un peu triste de se voir trop souvent considérés comme des nuls !  

Carnaval de Torres Vedras 2013 - Corso diurno de Domingo publié par.Torres Vedras
Le Carnaval étant associé à la religion chrétienne, c’est donc un élément important des traditions du Portugal.
 
Il est souvent dit (ou écrit) que le Carnaval de Torres Vedras serait le plus authentique du Portugal, où toute la population participe à la préparation des défilés, avec des  groupes qui choisissent leur thème.

Voici le partage d'une étonnante vidéo des années ’30, dans cette même ville deTorres Vedras. J'ai fait démarré la vidéo à l'arrivée de sa majesté le roi du Carnaval.

La ville de Torres Vedras se remplissait de visiteurs, les déguisements et les chars allégoriques étaient à l’honneur et la bataille faisait rage en cette année de 1932.
 
 
On ne saurait l’ignorer, celà dure depuis des siècles avec plus ou moins de couleurs, et en plus les Portugais ont transporté l’habitude de faire les défilés dans plusieurs pays du monde où ils ont emporté leur culture.
Petite note: j'ai voulu écrire sur le carnaval de la ville de Torres Vedras (des vidéos), qui a lieu comme tous les autres en début d'année, mais n'ayant pas de photos de Torres Vedras,  pour pouvoir illustrer le post et donner de la couleur, j'ai mis mes photos que j'ai prises pendant le carnaval de Loulé(ville du sud du Portugal).

mercredi 18 septembre 2013

Les photos de Cordoue


Comme j'avais écrit, j’ai recherché mes autres photos de Cordoue pour continuer à vous présenter cette très belle ville. Un mélange de styles et de cultures:

D’autres photos de la mosquée-cathèdrale montrent l’extraordinaire travail de beaucoup d’artistes à la gloire de la foi.

Reliefs, mosaïques précieux, statues, revêtements et colonnes de marbre en profusion, qui seraient actuellement 850, remplissent notre admiration.


D’après mes lectures, la Grande Mosquée avait été construite sur une église des Wisigoths qui eux-même avaient déjà bâti le monument sur un temple romain. C’est-à-dire que les matériaux étaient ré-utilisés.

La Grande Mosquée dont je relis comme début de construction l’année 786, aurait été agrandie plusieurs fois au cours des siècles suivants.
 
Elle se retrouve sous le domaine des chrétients au XIIIe siècle avec la "reconquista".

Au XVIe siècle, une Cathèdrale vint s’emboiter dans une partie de la mosquée. Les prières étaient proches pendant quelques siècles.


En quittant la mosquée-cathédrale, nous avions encore une autre destination en  plein après-midi : l’Alcazar des Rois Chrétiens (l’Alcazar de los Reys Cristianos).


Accueillis par des allées de palmiers, nous espérions trouver un peu de fraicheur. La chaleur se faisait déjà bien sentir en cette ville de l’Andalousie, malgré le mois printanier.
 L’Alcazar du mot arabe qui veut dire palais, est un édifice construit par les rois chrétiens.
 
Il est écrit dans plusieurs sources que romains et wisigoths y avaient déjà leurs lieux d’habitation plus ou moins modifiés par les uns et les autres, que les chrétiens ont du détruire pour reconstruire au XIIIe siècle.
 
Il s’agit d’un vaste ensemble style forteresse, composé de salles, couloirs et autres divisions, associées à des pátios et à des tours, reliées par une enceinte qu’on peut parcourir en admirant la vue sur les magnifiques jardins.
Le spectacle est de grande beauté, avec les lacs qui s’escalonnent encadrés par la végétation en allées de rosiers ou d’arbustes qui fleurissent selon les saisons.

 
 
 
Mes lectures m’ont appris que les jardins de l’Alcazar auraient été construits au XXe siècle ; je trouve qu’ils sont néanmoins très bien insérés dans l’ensemble de la construction historique.
 
 
Les fontaines, les jets d’eau et les arbres des jardins nous ont offet de très agréables zones d’ombre, et la fraîcheur que nous rechercions en cet après-midi d’une promenade dans la ville de Cordoue.
 

 

vendredi 13 septembre 2013

Un voyage en Espagne

 
Au centre-ville de Vila Real de Santo António, ville frontière du Portugal
Le printemps était déjà bien avancé lorsque nous avons programmé notre voyage à Cordoue. Pour aller à Cordoue il suffit de prendre l’autoroute depuis l’Algarve en direction au sud de l’Espagne. Il faut rouler pendant quelques 350 km.

Drôle de vitrine avec des porte-bonheur: encore à Vila Real de Santo António, Portugal
 
Il faut dire que lorsqu’on est en Algarve, les accès à la belle région de l’Andalousie sont un privilège.

 

 Jardins de la ville portugaise, Vila Real de Santo António
 
À la frontière, du côté du Portugal, une ville qui s’appelle Vila Real de Santo António (ville royale de Saint Antoine), un nom de ville qui demande un peu de patience pour être prononcé.

Vila Real de Santo António a une grande avenue fleurie et pavée avec les calçadas du Portugal, ces pavés typiques qui reproduisent des motifs au sol.
 
 
Voyons ce que regardent les habitants de la ville lorsqu’ils se promènent le long de la longue avenue.

Ils regardent le fleuve Guadiana et le pays sur l’autre rive du fleuve, qui est l’Espagne.
Vue sur le fleuve Guadiana du côté Portugal
Je trouve qu’il y a quelque chose d’assez mystérieux dans ces coins de frontière ; d’un côté une réalité qu’on connait bien, et à une très courte distance, un autre pays, une autre culture, une autre histoire, un autre mode de vie, une autre langue, une heure de plus, une autre cuisine, un  meilleur smic...

Donc nous voici, après quelques 70 kms, quittant le Portugal. La frontière se fait grâce à ce pont qui est venu remplacer les ferries qui assuraient la liaison entre les deux pays, à la traversée du fleuve.
C’est le fleuve Guadiana qui marque la frontière entre cette région du sud du Portugal et l'Espagne.
 
 Une fois en Espagne, on passe la ville de Seville sans trop s’en rendre compte car les autoroutes rendent les campagnes anonymes.
 

 
 
 
 
Déjà à Cordoue, murailles de la Grande Mosquée
Façades typiques au centre-ville de Cordoue
Au bout de nos 350 kms, Cordoue s’impose dans sa configuration majestueuse, pleine de monuments historiques. 
Cordoue est une ville espagnole de l’Andalousie, une ville historique très importante, célèbre dans le monde entier.
 

 
Nous profitons d’abord de ce grand parc pour faire un pique-nique pour midi, car on ne peut pas perdre trop de temps.
 
 
 
 
 
Notre première destination, la fameuse Grande Mosquée. Les musulmans ont conquis la ville en 711. Vite elle devient un grand centre administratif et connut un essor culturel et politique extraordinaire.
Près de l'entrée de la Grande Mosquée de Cordoue
 
La construction de la Grande Mosquée commença peu de temps après. Le monument est immense et a subit des transformations au cour des siècles qui suivirent.
 

 

L’effet de tant de colonnes aux chapitaux de différents styles est saisissant, la structure de l'édifice défiant l'éternité
 
Lors de la reconquista, les chrétiens lui a rajouté une cathédrale dans son intérieur,  tout en gardant la mosquée originelle.
Le flash ne devait pas se sentir à l’aise dans l’enceinte du monument car il ne marchait pas; malheuresement mes photos ne montrent pas la beauté de l’immense salle de prières.
 
Les dieux des deux grandes réligions ont leur temple côte à côte. Petit à petit on rentre dans le domaine de l’autre, avec les allées d’autels et les dorures du baroque.
 
 
Puis à un détour, la magnifique cathédrale se dévoile devant nos yeux. C’est aussi grandiose, avec une grande quantité de détails artistiques.

Suite des photos de Cordoue dans le prochain post.
Merci beaucoup de vos visites et gentils commentaires.

vendredi 6 septembre 2013

Lisbonne, meilleure destination City Break.



Photo près du quartier Alfama


Lisbonne est une belle ville, souvent nommée pour des prix internationaux.

Photo du quartier Bairro Alto



Photos du quartier de Belem
C’est une ville bien décorée de monuments, de places, de façades typiques, de belvedères, et de vestiges d’un long passé, qui nonchalante, se mire dans les eaux calmes du Tage.
On peut prendre de nombreuses photos car chaque coin de rue nous offre de nouvelles visions de la capitale portugaise.

Au centre-ville
La ville de Lisbonne a reçu le prix de Meilleure destination City Break du tourisme européen, lors de la remise des “World Travel Awards” qui a eu lieu en Turquie e le 31 Août 2013.

Voici le lien de l’organisation et des gagnants :
http://www.worldtravelawards.com/winners2013-8

Depuis cet été, un nouveau local d’attraction est disponible pour les visiteurs de Lisbonne grâce à un ascenseur installé dans la structure de l’arc qui donne sur la grande place “Praça do Comércio”, qui elle-même s’ouvre sur les eaux du Tage.


Arco da Rua Augusta aberto ao público
Un nouveau accès pour une vue panoramique nous emporte à la hauteur des autres collines de Lisbonne. Les statues qui nous paraissent petites, se voient en grandeur nature. Mr. le Maire etait content de la visite!
.
Images du spectacle de son et lumière du mois d'août



 
Histoire de la capitale, personnages mythiques de l’histoire du Portugal,  aventures dans d’autres continents, batailles victorieuses, tout s’assemblait pour le spectacle de son et lumière qui animait la plus grande place de Lisbonne,  en scéances de nuit, pendant le mois d’août. Pour un film complet, je vous invite à voir ICI par exemple.

Après le tremblement de terre de 1755 qui détruit toute la ville-basse, la capitale du Portugal a été reconstruite et c’est de cette époque que datent les bâtiments qui entourent la place, l’arc de la rua Augusta et les rues et bâtiments qui sont perpendiculaires à la “Praça do Comércio”.

Au centre de la place, la statue équestre du roi José 1er qui régnait au Portugal lorsque la ville a été reconstruite. Depuis cette date, le roi s’expose sur son beau cheval lusitanien.