Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

samedi 28 décembre 2013

Une eglise transportee au Bresil


On voit souvent écrit que telle ou telle statue miraculeuse a été transportée vers telle ou telle chapelle. Aujourd’hui je vais essayer d’écrire sur une église dont j’ai trouvé des informations lorsque je lisais un texte sur une roche ornamentale, le Lioz.

Le lioz est un type de pierre calcaire du Portugal, assez rare, et qui est extraite en carrières situées exclusivement dans les régions du pourtour de Lisbonne.
 
La Tour de Belém en lioz, Lisbonne
 
 

Sa couleur généralement beige, peut varier en gris clair ou rosé, ou tiré sur le blanc.

Monastère des Jerónimos en lioz , Lisbonne 
Plusieurs monuments du Portugal ont été construits en pierre de lioz.  Ainsi fut le Monastère des Jerónimos, la Torre de Belém, la gare ferrovière du Rossio, par exemple.
Mais ce qui m’a fort étonnée c’est de lire, dans la liste des monuments en lioz, le nom de la Basilique “Nossa Senhora da Conceição da Praia” située à Salvador de Bahia au Brésil.
Voici une jolie présentation de cette basilique de Salvador: 

La vidéo de l'église Nossa Senhora da Conceição da Praia 02 publiée par Emerson Silva
 Très pratique le net, pour faire des recherches! Et voici histoire surprenante. Alors partons pour quelques moments au Brésil.

 

photo du site http://turismofapthe.blogspot.pt/2009_12_16_archive.html
Voici la façade imposante de la basilique en lioz, édifiée en bord de mer au pied d’une montagne, en bord de plage, à Salvador.
Photo du net
  
Bahia c’est le nom d’un état du Brésil. La ville de Salvador capitale de cet état, fut fondée en 1549 par Tomé de Sousa, le premier gouverneur général envoyé par le roi du Portugal
 
 
Salvador a été aussi la première capitale du Brésil-colonie jusqu’en 1763, donc avant Rio de Janeiro. De ce fait la ville est bourrée d’églises et chapelles, j’ai lu qu’il y en aurait autour de 300, ainsi que d’autres monuments et patrimoine de grande valeur.

Peinture du plafond de la basilique, travaux de l'artiste José Joaquim da Rocha


 
Le baroque y règne, car les rois du Portugal misaient sur les arts pour avoir du prestige. Les meilleurs maitres et artisans du royaume étaient envoyés vers ces lieux distants.

  Procession annuelle du 8 Décembre
photo sous licence CC. 3.0et site:
http://verao.bahia.com.br/atracoes-do-verao/festas-populares/conceicao-da-praia-812/
Ce qui caractérise cette basilique de “Nossa Senhora da Conceição da Praia” c’est qu’elle a été édifiée au Portugal avec la pierre de Lioz de la région de Lisbonn

L'image de la sainte vierge de la Conception aurait été aussi emmenée du Portugal par le premier gouverneur Tomé de Sousa. 
 
Les travaux, qui auraient reçu financement d’un noble portugais de Lisbonne, le conte Ega, ont commencé en 1736. La structure a été construite en pré-fabriqué comme un puzzle. Les pierres taillés sur mesure suivant le tracé du projet attribué à l’ingénieur Manuel Cardoso de Saldanha, ont été numerotées et embarqués à bord des bateaux qui les ont transportées de l’autre côté de l’Atlantique au cours d'innombrables voyages.
 
Une fois sur place, les structures ont été assemblées et l’inauguration a eu lieu en 1765. Cette grande basilique a remplacé une église construite à cet endroit à la demande de Tomé de Sousa, mais les confréries avaient souhaité plus tard avoir une église plus majestueuse.  
souce entre autres:

Je vous propose une promenade par le centre historique de la ville de Salvador avec les constructions de l'époque coloniale, classé patrimoine mondial par l'Unesco: 


The Historic Center of Salvador, Bahia, Brazil in HD publiée par Amazing Places on our Planet
Merci pour le partage.
 

dimanche 22 décembre 2013

Louange aux enfants, du poete portugais Eugenio de Andrade



C'est ma traduction du poème "Em Louvor das Crianças" écrit par le poète portugais
Eugénio de Andrade (1923-2005), dans «Rosto precário»

S'il y a sur la terre un royaume que nous est familier mais en même temps étrange, fermé dans ses limites et, simultanément, sans frontières, ce royaume est celui de l'enfance. Dans ce pays innocent, d’où on est toujours expulsé trop tôt, on y revient seulement à des moments privilégies – ces retours que parfois on appelle poésie. Cette espèce de terre mythique est habitée par des êtres d’une si grande beauté qu’ils ont servi de modèle aux anges, et c’est aux enfants, comme tous savent par les Évangiles, que le paradis a été promis.


Le charme des enfants vient, surtout, de leur proximité avec les animaux – leur rapport avec le monde n’est pas basé sur l’utilité, mas sur le plaisir. Ils ne connaissent pas encore les deux grands ennemis de l’âme, qui sont, comme disait Saint-Exupéry, l’argent et la vanité. Ces créatures fragiles, les seules dès l’origine promises à l’immortalité, sont aussi les plus vulnérables – elles ont la poitrine ouverte aux merveilles du monde, mais sans défense contre la bestialité des hommes, qui, malgré toute la technologie avancée, ne diminue ni disparaît.

La souffrance d’un enfant est d’un ordre si monstrueux qu’il est souvent utilisé comme argument pour mettre en doute l’existence de la bonté divine. Non, il n’y a pas de salut pour celui qui fait souffrir un enfant, que cela reste à jamais gravé dans vos esprits.
Le simple fait que nous permettions que des millions d’enfants souffrent de la faim, et arrosent de leur larmes la terre où, un jour, il leur faudra encore lutter pour la justice et pour la liberté, prouve clairement que nous ne sommes pas fils de Dieu.

J'avais déjà publié cette traduction, mais c'est pour ceux qui n'ont pas lu.
La publication de ce texte a uniquement pour but de montrer mon admiration pour l'eouvre d'Eugénio de Andrade, et un moyen de le faire connaìtre. Le texte será retiré si sa publication presente un quelconque inconvénient pour une ou autre personne.


A publicação deste texto tem por finalidade mostrar a minha admiração pela obra de Eugénio de Andrade e uma maneira de divulgar o seu trabalho. O texto será retirado se a publicação do mesmo se reverlar inconveniente.


Em Louvor das Crianças

Se há na terra um reino que nos seja familiar e ao mesmo tempo estranho, fechado nos seus limites e simultaneamente sem fronteiras, esse reino é o da infância. A esse país inocente, donde se é expulso sempre demasiado cedo, apenas se regressa em momentos privilegiados — a tais regressos se chama, às vezes, poesia. Essa espécie de terra mítica é habitada por seres de uma tão grande formosura que os anjos tiveram neles o seu modelo, e foi às crianças, como todos sabem pelos evangelhos, que foi prometido o Paraíso.
 
A sedução das crianças provém, antes de mais, da sua proximidade com os animais — a sua relação com o mundo não é a da utilidade, mas a do prazer. Elas não conhecem ainda os dois grandes inimigos da alma, que são, como disse Saint-Exupéry, o dinheiro e a vaidade. Estas frágeis criaturas, as únicas desde a origem destinadas à imortalidade, são também as mais vulneráveis — elas têm o peito aberto às maravilhas do mundo, mas estão sem defesa para a bestialidade humana que, apesar de tanta tecnologia de ponta, não diminui nem se extingue.

O sofrimento de uma criança é de uma ordem tão monstruosa que, frequentemente, é usado como argumento para a negação da bondade divina. Não, não há salvação para quem faça sofrer uma criança, que isto se grave indelevelmente nos vossos espíritos. O simples facto de consentirmos que milhões e milhões de crianças padeçam fome, e reguem com as suas lágrimas a terra onde terão ainda de lutar um dia pela justiça e pela liberdade, prova bem que não somos filhos de Deus.
Eugénio de Andrade, in 'Rosto Precário'

Mes photos ont été prises dans la ville médiévale d'Óbidos qui se décore tous les ans pour Noël.

Et pour finir, deux vidéos quand les petits enfants portugais chantent dans les chorales pour souhaiter un bon Noël à tous:
    
Coro Infantil da Universidade de Lisboa - Presente de Natal - Fernando Lopes Graça – publié par coroinfantilULx


Et aussi le groupe chorale:
Pequenos Cantores do Conservatório de Lisboa - Presente de Natal

J'espère que vous aimerez!

mercredi 18 décembre 2013

Le cavaquinho du Portugal


 
 
J’ai ait des recherches! Le cavaquinho est un instrument de musique portugais, originaire et typique du nord du Portugal (dans le mot cavaquinho le “nh” se lit “gn”). Il a quatre cordes, et ressemble à une petite guitare.

 

 

Cet instrument est particuliérement utilisé dans la musique traditionnelle. Les groupes folkloriques l’ont adopté en grand nombre.

Mais on peut assister à des spectacles où les joueurs de cavaquinhos sont seuls sur scène, ou à plusieurs et le spectacle est toujours très rythmé!
Conjunto de Cavaquinhos do Grupo Folclórico Dr. Gonçalo Sampaio publié par LuisGlaciux
 
 



Associé à des chansons et aux danses traditionnelles, il est très prisé pour produire une musique entrainante et joyeuse.
 
L’ambiance festive des rencontres des portugais doit beaucoup aux accords gracieux des joueurs de cavaquinho.
 
Grâce à ses petites dimensions, les musiciens le trouvent très pratique pour emporter, donc idéal pour les défilés des groupes qui participent dans les cortèges des fêtes religieuses ou profanes.
Grupo de Cavaquinhos da Casa dos Arcos em Lisboa - Valdevez publié par Rita Cerqueira

 
On dit que son apprentissage est aisé, alors les enfants apprennent à en jouer dès le plus jeune âge. J’ai moi-même un cavaquinho, mais cela ne s’applique pas à ma famille. Et je trouve dommage qu’on ne soit pas musiciens!!!

Alors mon pauvre cavaquinho reste seul dans son coin pendant des années et aujourd’hui j’ai pensé que c’était l’occasion pour le mettre en vedette. Et le voilá photographié sous plusieurs angles!


Toutes les régions du Portugal ont une tradition folklorique, et le cavaquinho est joué dans presque tout le pays, avec quelques différences entre les provinces.
 
28 CAVAQUINHOS CCPL publié par josé pereira silva


Avec les portugais grands voyageurs, le cavaquinho a été emporté dans plusieurs régions du monde. Au Brésil où il est devenu part intégrante de la musique brésilienne, mais aussi au Cap-Vert et au Hawai où le cavaquinho portugais est devenu l’ ukulélé hawaïen.

Un fabricant de cavaquinhos faisait partie du voyage et les habitants locaux ont aimé la musique des fêtes des portugais et très vite ont adopté et construit des cavaquinhos devenus ukulélés !(c'est bien expliqué dans plusieurs sources!).
Entre de nombreuses publications j'ai choisi 3 vidéos, j'espère faire connaitre ce genre de musique à ceux qui visitent ce blog, et je remercie les auteurs des vidéos pour le partage.
 

samedi 14 décembre 2013

Les oiseaux de Quinta do Lago




Quinta do Lago est un complexe touristique, situé en Algarve, la région la plus au sud du Portugal. Le nom lui vient du lac d'eau douce qui baigne la zone sud de ce domaine réputé pour ses terrains de golf et pour ses villégiatures de luxe.
Dans ce cadre enchanteur qui préserve la végétation endémique, on peut observer un grand nombre d’oiseaux.
Photos du lac
La lagune Ria Formosa qui longe cette partie du sud de de l’Algarve sur une distance de quelques 60 kms, crée des scénarios qui déroulent leur palette de couleurs devant nos yeux au gré des marées.
Photos du côté lagune à marée basse
Les mouvements des marées dévoilent les fonds marécageux, ou les recouvrent de canaux remplis d’eau de mer.

 
Ces zones humides aux eaux poissonneuses, et où grouillent des petits crustacés  sautillants, fournissent la nourriture adéquate à un grand nombre d’oiseaux.

D’autres oiseaux locaux ou migrateurs trouvent refuge dans les lacs, arbustes et roseaux où ils nichent et se nourrissent.  
On peut faire de nombreuses ballades le long des sentiers qui suivent les canaux et empruntent les zones à découvert même à l'heure des hautes marées.
L'observation de la faune et de la flore est une activité qui intéresse un nombre de plus en plus grand de visiteurs.

 
J'espère que vous trouverez cette petite promenade bien agréable, au gré des marées! C'est un endroit où je vais assez souvent.
Handybirds Algarve 2011 publié par handybirds


lundi 9 décembre 2013

Tomar et la Fete des Tabuleiros


Je ne souhaite pas quitter Tomar sans rappeler la célébration des Tabuleiros.

Les jolies photos sont copiées du blog de
Tasca da Elvira, à qui remercie pour la gentille autorisation
 
Il se trouve que j'ai visité Tomar il y a quelques années en hiver, et la place principale avait un air de jour commun (à voir ci-dessous)! Ainsi, à ma grande peine, je n'ai pas de photos des plateaux fleuris, car les célébrations ont lieu début juillet.
 

Les “tabuleiros” sont les plateaux fleuris qui envahissent la ville de Tomar pour la fête du Saint-Esprit qui a lieu tous les 4 ans. La dernière date de 2011, la prochaine serait en 2015.

En consultant le site de cette célebration: http://www.tabuleiros.org/historial/
La fête des Tabuleiros (plateaux) ou fête du Divin Esprit Saint est une des plus anciennes manifestations culturelles et religieuses  du Portugal.
La ville de Tomar s'embellit de ses plus beaux effets.
 
Festa Dos Tabuleiros publié par TheSYFN


La hauteur des plateaux correspond à la hauteur de la jeune fille ou jeune femme qui le porte sur la tête.
Elles sont accompagnées par un cavalier qui les aident dans leur tâche.
 
En 2011, on comptait le nombre de 704 plateaux fleuris, qui représentent les 16 cantons du district.
 
Les participants parcourent toute la ville au son de la musique entrainante des fanfares, sur un parcours de quelques 5 kms sous les applaudissements  des visiteurs,  et arrivent en triomphe à la place principale où toutes choses et personnes sont bénies par le prêtre, avant de repartir en sens inverse.
 
Ses origines remonteraient aux fêtes des récoltes dédiées à la déesse Cérès.    

Cortejo do Mordomo 2011 publié par Rádio Cidade Tomar


Il y a aussi le cortège du Mordomo (des organisateurs) où on voit de jolies charretes, les chevaux "lusitanos", et les boeufs eux aussi décorés pour le défilé, mais qui dans l'ancien temps, étaient tués et la viande distribuée aux pauvres.
 
Dans le site de wikipédia, on peut lire:
........
Cérès récupère la mythologie de la déesse grecque Déméter. Celle-ci, fille de Saturne et de Ops, apprit aux hommes l'art de cultiver la terre, de semer, de récolter le blé, et d'en faire du pain, ce qui l'a fait regarder comme la déesse de l'agriculture, de la fertilité et des moissons.
..........
Ces fêtes furent introduites plus tard à Rome, sous forme de processions autour des champs, les Ambarvales célébrées par les [] Frères Arvales : elles étaient célébrées par les dames romaines vêtues de blanc[réf. nécessaire. Même les hommes, simples spectateurs, s'habillaient d'étoffes blanches.
........
Outre une couronne d'épis de blé, elle porte un diadème très élevé. Parfois elle est couronnée d'une guirlande d'épis ou de pavots, symbole de la fécondité
Elle est représentée dans l'attitude triomphante de la déesse des moissons
........
Le roi Dinis 1er (celui qui accueillit les Templiers persécutés dans les autres pays d’Europe) gouverna sur le Portugal dès l’année 1279,  et son règne se prolonga pendant 46 ans, une période de progrès et de stabilité pour le Portugal. C’est lui et sa femme la reine Isabel  qui « ont lancé les bases de la Congrégation de l’Esprit Saint » et qui finirent par incorporer les anciennes fêtes païennes.
Le rite millénaire des offrandes a traversé les siècles. Les 30 petits pains symbolisent les bonnes moissons de la déesse, ainsi que les rameaux, les fleurs et les épis de blé, les récoles et les dons de la terre.
La colombe de l'Esprit Saint, la couronne, ou la croix de anciens Templiers se dressent au sommet des Tabuleiros. 
Voici l'arrivée des plus petits, qui eux aussi ont leur moment de gloire et de bénédiction dans la grande place
Cortejo dos Rapazes 2011 publié par Sofia Cartaxo.

ÀTomar, le Couvent du Christ du post précédent est classé Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco.  La Fête des Tabuleiros fait partie des "Fêtes du Soleil",, un classement de la Commission Européenne  pour les fêtes du pourtour de la Méditerranée. 
Tous les détails de l'organisation de cette jolie fête de Tomar   http://www.tabuleiros.org/historial/

mardi 3 décembre 2013

Le Couvent du Christ (a Tomar)


Une belle photo du site de Duarte da "Terceira Dimensão - Fotografia Áerea

À Tomar, une ville de la région centre du Portugal, il faut visiter le Couvent du Christ (Convento do Cristo).
 
 Tomar est une ville templière depuis 1160, lorsque le noble Gualdim Pais y fit construir le château des Templiers.
 
Photo de l'accès au monument
 
 
 
Les rois du Portugal avaient donné d’importantes  domaines du territoire aux Templiers, et Gualdim Pais était maître de cet ordre religieux.
 Photos détails de l'entrée principale
Et puis pour une fois, au cours de l’année 1307, le roi Denis 1er de Portugal fit une grande et bonne action. Il décida d’aider les Templiers qui étaient persécutés dans les autres pays d’Europe.
Petite chapelle du couvent
Tous se souviennent, comme racontent les livres d’histoire, des sévices infligés aux Templiers par Phillippe le Bel, roi de France, dans le but de diminuer leur pouvoir et ainsi confisquer leurs biens.

Couloir d'un cloître
Il y a eu tout de même des membres du Temples qui ont été aidés dans leur fuite, et un certain nombre d’entre eux sont venus au Portugal. Dinis 1er, non seulement n’a pas inquiétés ceux qui vivaient au Portugal, mais il a protégé les anciens et les nouveaux venus.
Photo d'un des cloîtres
Le roi du Portugl a aussi négocié avec le pape Clement V la création d’un nouvel ordre réligeux, car entretemps le pape avait dissout l'Ordre du Temple.  
Motifs de dessus de porte à l'intérieur du couvent
Cela est devenu l’Ordre du Christ qui a vu le jour en 1319  et qui irait recevoir dans son sein les membres de l'ancien ordre templier et tous leurs biens au Portugal.


Photo do cloître renaissance
Le Couvent du Christ à Tomar, était ainsi le siège de l’ordre templier au Portugal, et modestie à part, peut-être le plus beau de leurs monuments. 
 Photo détail de la Charola (rotonde)
 

La magnifique rotonde octogonale, serait inspirée du lieu saint utilisé par les Templiers à Jérusalem, et palpite comme un coeur, nichée au centre du monument.


Portugal 2011, Tomar publié par guirdal
Merci pour le partage de cette vidéo!
Lors que j'ai visite le Couvent du Christ, la Charola (rotonde) était en travaux, j'ai lu que ces temps il y encore des travaux qui devraient être termines vers la fin de l'année, alors on peut l'admirer grâce à quelques vidéos sur Youtube.

Le magnifique oratoire du XIIe est richement décoré de symbols religieux et de tableaux.

Dusite:http://fr.wikipedia.org/wiki/Couvent_de_l'ordre_du_Christ:
L'église ronde du château, dite la Rotonde, de style roman, (de charola, rotunda ) a été construite pendant la deuxième moitié du XIIe siècle par les chevaliers du Temple. À l'extérieur, l'église est une structure polygonale fortifiée à 16 côtés, dotée de solides contreforts, de fenêtres rondes et d'un clocher. À l'intérieur, en son centre, se trouve la Rotonde, une structure octogonale reliée par des voûtes à une galerie (déambulatoir). La forme générale de l'église primitive est semblable aux structures rondes de la mosquée d’Omar ou l’église du Saint-Sepulcre à Jérusalem...
Structure extérieure de la Charole (Rotonde) du Couvent du Christ
 
Le couvent du Christ comporte au total, huit cloîtres qui ont été édifiés par les souverains du Portugal au cours des siècles qui ont suivi.
Photos du grand couloir des chambres
et du réfectoir des anciens moines templiers

 


Portugal Wonders: Speechless Tomar Castle. Knights Templars Treasure, publié par Jan Goldsmith
Jan Goldsmith nous fait doucement découvrir la beauté des différentes formes d’architecture artistique qui se suivent et se bousculent au cours des siècles, laissant leur empreinte dans le Couvent du Christ à Tomar. Merci pour le partage de la jolie vidéo. Thank  you Jan (let me know should this be a problem).

Pour plus d'infomations, le site do Couvent du Christ (textes en portugais et en anglais)

samedi 30 novembre 2013

Pour que les poetes ne meurent jamais


Photo du jardin des Al-Mu Tamid (à Silves)

Après quelques minutes très agréables à écouter Gilbert Bécaud dans "Quand il est mort le poète" ICI Je reviens au Portugal, à Silves, la “Xelb” musulmane, une ville de l'Algarve, qui était un ancien refuge pour les poètes.

En l'honneur de tous les poètes de la tolérance, voici le poème des Mille et Une Nuits, que j’avais déjà traduit dans mon post:
http://portugalredecouvertes.blogspot.pt/2011/01/un-poeme-des-mille-et-une-nuits.html
et que  je trouve bien beau:
Place Al-Mutamid (Silves)

Par crainte de celui qui épie
Plein de l’envie qui ronge
Ce jour-là elle n'est pas venue,
Pour ne pas être trahie
Par le resplendissement de son visage,
Par le tintement des bijoux,
Et par le parfum de l'ambre
Que de son corps s’exhale :
C’est que le visage, avec le voile,
Elle pourrait encore le cacher,
Et les bijoux, entretemps,
Elle pourrait facilement les retirer,
Mais la fragrance de la beauté,
Comment pourrait-elle l’occulter?

Por receio de quem espia
Cheio de inveja a roer
Não veio naquele dia,
P'ra assim traída não ser
P'la luz que no rosto esplende,
P'las jóias a tilintar,
E pelo perfume do âmbar 
A que o corpo lhe rescende:
É que ao rosto, com o manto,
Tapá-lo ainda poderia,
E as jóias, entretanto,
Facilmente as tiraria
Mas a fragrância do encanto
Para ocultá-la, que faria?
 Al-Mu Tamid 

Ce poème est un des plus connus de Al-Mu Tamid;  il figure dans les Mille et Une Nuits (nuits 180 e 866); je tiens ces détails d'un livre d'école de mes enfants, et j'essaie de vous donner une bonne traduction que j'ai faite, en espérant que vous aimerez ce doux poème d'il y a presque mil ans.
Al-Mu Tamid (1040-1095) est considéré un  des plus grands poètes de son temps. Né à Beja, ville de l'Alentejo (au nord de l'Algarve), Al-Mu Tamid est devenule Calife (gouverneur) de Silves, alors capitale de 'Al-Gharb (ancien nom de l’Algarve). 



Perchée tout en haut de la colline, la muraille de Silves semblait imprenable. À l’intérieur des remparts, des excavations ont mis à jour les fondations des constructions qui abritaient une civilisation brillante.
Silves du début du siècle XII é décrite par Edrici, un géographe musulman: “Silves, une belle cité bâtie dans une plaine, est entourée par une forte muraille. Ses alentours sont couverts de jardins et de vergers. On y boit l’eau d’une rivière qui baigne la ville du côté sud et qui fait tourner les moulins…..

Sa population, ainsi que celle des villages voisins, se compose d’Arabes du Yémen et d’autres, qui parlent un dialecte arabe très pur; Ils savent aussi reciter des vers, et en general, ils sont éloquents et spirtuels, aussi bien les gens du people que les personnes des classes élevées. Les habitants des campagnes de ce pays sont extrêmement généreux; nul ne l'emporte sur eux...

 
A Silves dos princípios do Séc. XII é descrita por Edrici, geógrafo muçulmano:
«Silves, bela cidade edificada numa planície, está rodeada por forte muralha. Os arredores estão cobertos de hortas e pomares. Bebe-se água de um rio, que banha a povoação pelo sul e move moinhos.....
A população, bem como a dos povoados vizinhos, é constituída por árabes do Iémen e outros que falam um dialecto árabe muito puro. Sabem também dizer versos e, em geral, são eloquentes e hábeis, tanto a gente do povo como a das classes elevadas. Os habitantes do campo são extremamente hospitaleiros, ninguém os excedendo neste ponto.
source: http://www.cm-silves.pt/portal_autarquico/silves/v_pt-PT/menu_turista/concelho/feira_medieval/O+regresso+ao+passado/
 

À l’intérieur des murailles de Silves, règnent les échos des gloires, mais aussi des tragédies des conquêtes et des reconquêtes.

Avant de quitter Silves, rendons visite au musée archéologique de la ville. Il a été aménagé adossé au murailles de la cité, et s’étend autour d’un puits-citerne de 18m de profondeur, d’origine islamique du XIe siècle. Un escallier en colimaçon entoure le puits.
Photo prise au travers de la vitre de protection du puits
Le musée comporte également une intéressante collection de céramique musulmane, surtout celle qui provient des fouilles réalisées dans le château.
 
 


 Je vous invite à continuer la visite de Silves, pour une petite promenade:


Silves - Andalusino - Portugal
Vidéo Publiée par Comprimido PT
MERCI À L'AUTEUR POUR LE PARTAGE!