Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

mercredi 25 avril 2012

Dans les rues de Alfama, a Lisbonne





Alfama est le plus ancien quartier de Lisbonne. C’est un quartier typique qui débute au pied du château de São Jorge (Saint Georges) et s’étend jusqu’en bas tout au bord du fleuve Tage. 



Selon plusieurs écrits, le nom de ce quartier vient du mot arabe al-hamma qui veut dire sources ou bains. Il y a des sources très anciennes à Alfama. Elles aboutissent à des fontaines publiques, des citernes et à des lavoirs.


Il est dit aussi que c’est à cet endroit qu’il y a des traces d’occupation humaine qui datent de la préhistoire.

La ville a été occupée par les wisigoths, par les romains, puis par les arabes qui auraient baptisé ce quartier, avant de redevenir chrétienne.




Ce vieux quartier a survécu au terrible tremblement de terre qui a englouti une grande partie de Lisbonne en 1755. Les habitations endommagées ont été réparées.
Alfama a une structure de grand village  inséré dans la capitale du Portugal.

Tout le monde sait que Lisbonne a été construite sur 7 collines, alors comme il se doit, le quartier d’Alfama lui aussi suit une pente, et les visiteurs se penchent sur les belvédères pour admirer les jolies vues du labyrintes crées par les rues étroites et les habitations aux couleurs claires.


On les appelle « miradouros », comme ceux de Santa Luzia ou de Portas do Sol.

Les visiteurs qui aiment flâner dans les quartiers typiques seront heureux de se « perdre » dans les rues étroites d’Alfama. Boutiques traditionnelles, petites tavernes, patios, églises, chapelles, escaliers qui vous font grimper à une autre place pittoresque, nous transportent dans une ambiance des siècles passés.


Alfama est un quartier populaire. Dans le dédale des ruelles on peut découvrir des petits restaurants au menus simples, ou aborder les vendeuses de sardines ou de fruints et légumes au coin d'une rue.

Il n’est pas rare de se faire inviter par les marchands de sardines grillées. On sait qu’au cours des siècles, Alfama a été habitée par un grand nombre de familles de pêcheurs.




De nos jours, Alfama s’anime et s’orne de banderoles colorées et de spectacles pour les festivités des Saints Populaire du mois de juin.




La nuit on s’y promène pour aller visiter les restaurants, clubs et maisons de fados. Ces établissements contribuent aussi pour la renommée d’Alfama. Ils sont nombreux et typiques. 

Les touristes cherchent le dépaysement, les gens de Lisbonne, ou ils vont écouter chanter le fado ou eux-mêmes s’y plaisent à participer de manière spontanée.




voici un peu de l'ambiance avec la vidéo sur le Restaurant S. Miguel de Alfama-fados

Enviado por  em 01/06/2010

Voici le groupe d'Alfama lors des marches des Saints Populaires de juin (2011) dans le quartier 




 Enviado por portugacoaster em 19/06/2011

jeudi 19 avril 2012

Dans la Vallée du Douro



La Vallée du Douro est classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. 



Enviado por  em 13/05/2011


j'ai trouvé ce video en allemand que j'ai aimé car il montre  de belles images de toute la région et d'un domaine en particulier 

C’est le fleuve Douro (qui voudrait dire fleuve d’or qui serait sa couleur à certains endroits) qui donne vie à la vallée du même nom.  Il prend sa source au nord de l’Espagne, serpente au travers de ce pays sur environ 500 kilomètres, marque la frontière entre l’Espagne et le Portugal au long d’une centaine de kilomètres, et après avoir parcouru 200  kilomètres au Portugal, se jette dans l’océan Atlantique à Porto, la principale ville du nord du pays
Ce fleuve autrefois tempétueux, coule maintenant plus calme au fond de sa vallée aux versants escarpés.

Dans la Vallée du Douro, il n’y a pas que le fleuve qui serpente. Il y a les routes qui sont sinueuses, il y a les murettes en pierre qui suivent les contours montagneux et il y les vignes qui ondulent au gré des versants jusqu’aux sommets.





Voici un voyage en train

enviado por TELEVILLAVIEJA em 12/07/2011

Et puis il y a le train qui lui aussi serpente le long du fleuve, permettant aux voyageurs d’apprécier cette région pleine de contrastes.
Le train normal qui longe le fleuve permet d’avoir de belles vues des paysages et des vignobles, et des villages qui parsèment le parcours.
La Vallée du Douro est aussi une grande région touristique du Portugal. 
On peut la découvrir de multiples façons, par le train, par la route, les randonnées pédestres, et aussi bien les promenades en bateau et croisières sur le fleuve.
Les sociétés qui proposent ces parcours en bateau sont nombreuses, et il y en des plus simples aux plus sofistiquées.



Enviado por  em 17/01/2012

samedi 14 avril 2012

D’ ou vient le vin de Porto



Le nord du Portugal abrite une grande région qui s’appelle « Trás-os-Montes e Alto Douro ». Elle s’étend à l’est de la province du Minho et va jusqu’à la frontière avec l’Espagne. C’est dans le relief accidenté de l’ extrême nord-est du pays que serpente le Douro, le fleuve mystique  qui y a excavé la vallée du même nom.
La vallée du Douro est connue par ses panoramas grandioses et par son fameux vin de Porto.
Plateaux et montagnes de "Trás-os-Montes e Alto Douro "servent de décor aux vignobles en terrasses qui se succèdent sur des versants schisteux.


A Pinhão (Alto Douro)
Je n'ai pas de photos de cette région, alors encore je me permets de publier deux photos de Duarte qui prend de belles vues a partir du ciel! (il m'a autorisée).
Source: http://portugalfotografiaaerea.blogspot.pt/


À Peso da Régua (Alto Douro)
Un travail acharné au fil des siècles, déjà au temps des romains on y cultivait la vigne, a tenu les hommes accrochés aux rochers des versants montagneux pour construire les murettes de pierres qui soutiennent les berceaux des vignobles.
Le schiste dur a été, jour après jour, broyée par les piques et les pioches de milliers de travailleurs,  jusqu’à ce que le sol des centaines de kilomètres de terrasses se forme avec quelques nutriments, et permette d’y cultiver les plants des vignes. Merci aussi à l'auteur de la vidéo:



Enviado por AMB1948 em 30/03/2011

Les pentes souvent vertigineuses s’alliaient au climat fait d’étés chauds et secs et d’hivers froids et rigoureux, pour constituer un environnement qu’il a fallu apprivoiser par les générations d’hommes aigris sous le poids du travail et les menaces du fleuve tempétueux, car les tonneaux étaient transportés en bateaux jusqu’à la ville de Porto. Le poète a écrit «  le Douro est un fleuve de sang »

Le poème de Joaquim Namorado: “Port-Wine”


O Douro é um rio de vinho.....Le Douro est un fleuve de vin
que tem a foz em Liverpool e em Londres.....qui a son embouchure à Liverpool et à Londres
e em Nova York e no Rio e em Buenos Aires....et à New York, et à Rio et à Buenos Aires
quando chega ao mar vai nos navios.....il atteint la mer à bord de bâteaux
cria seus lodos em garrafeiras velhas.....il gagne ses dépôt dans de vieilles caves


O Douro é um rio de barcos.....Le Douro est un fleuve de bâteaux
onde remam os barqueiros suas desgraças.....où les bateliers pagayent leurs malheurs
primeiro se afundam em terra as suas vidas.....leurs vies se noient plus vite sur terre
que no rio se afundam as barcaças....que dans le fleuve coulent les barques.
Nas sobremesas finas, as garrafas.....Au moment des desserts fins, les bouteilles
assemelham cristais cheios de rubis....,ressemblent à des cristaux pleins de rubis
em Cape-Town, em Sidney, em Paris,....au Cap, à Sydney, à Paris 
tem um sabor generoso e fino....il a une genereuse et fine saveur
o sangue que dos cais exportamos em barris....le sang que des quais nous exportons en tonneaux.

As margens do Douro são penedos....Les rives du Douro sont des rochers
fecundados de sangue e amarguras....fécondés par le sang et l'amertume
onde cava o meu povo as vinhas.....où mon peuple bêche les vignes
como quem abre as próprias sepulturas:.....comme s'il creusait sa propre sepulture:
nos entrepostos dos cais, em armazéns,.....dans les hangars des quais, dans les entrepôts
comerciantes trocam por esterlino.....des commerçants échangent contre des livres sterling
o vinho que é o sangue dos seus corpos,.....le vin qui est le sang de leurs corps
moeda pobre que são os seus destinos......pauvre monnaie qui représente leur destinées.

Em Londres os lords e em Paris os snobs,..... A Londres, les lords et à Paris les snobs,
no Cabo e no Rio os fazendeiros ricos.....au cap et à Rio les riches fermiers,
acham no Porto um sabor divino,.....trouvent au Porto un goût divin,
mas a nós só nos sabe, só nos sabe,.....mais le goût que nous connaissons, nous
à tristeza infinita de um destino......n'est que l'infinie tristesse d'un destin. 
O rio Douro é um rio de sangue,....le fleuve Douro est un fleuve de sang
por onde o sangue do meu povo corre......par où coule le sang de mon peuple.
Meu povo, liberta-te, liberta-te!,.....Mon peuple il faut te libérer, 
Liberta-te, meu povo! – ou morre......Il faut te libérer! - ou mourir. 


C’est durant le cours des trois derniers siècles que le développement de la région vinicole s’est  le plus fait sentir. La  vallée du fleuve Douro est la plus ancienne région vinicole démarquée au monde. Elle s’étend sur 250.000 hectares, et produit le vin de Porto, généreusement apprécié et commercialisé par le pays « riches », surtout l’Angleterre. 
Joaquim Namorado, écrivait dans les premières décennies du siècle passé, quand il n'y avait pas de tracteurs et lorsque la route et les camions n'avaient pas encore remplacé les frêles bâteaux qui descendaient le Douro, et avant la construction des nombreux barrages et écluses qui ont dompté le cours sauvage du fleuve.
Il voulait montrer le contraste entre le dur labeur et la misère des travailleurs mal payés qui ont sculpté les montagnes, le travail « herculéen » qui a été à l’origine de la production de ce vin, et l’ambiance de luxe où il est bu. 

samedi 7 avril 2012

Braga capitale europeenne de la jeunesse / Capitale europeia da juventude


Une fontaine de Braga

La ville de Braga est en 2012 la Capitale européenne de la jeunesse. Elle succède ainsi à Anvers. Ce titre est attribué à une ville européenne pour la période de un an. Des programmes sont développés par les responsables de l’organisation pour établir des activités au niveau économique, culturel et social ayant rapport avec la jeunesse.
Un groupe de jeunes commémore le Jour International de la Dance dans les rues de Braga 
(MERCI aux auteurs des vidéos pour le partage)



Braga est une ville dynamique où la proportion de jeunes est une des plus élevées d’Europe. 

Voici le lien du site où il est possible de suivre le calendrier des évènements et projets créatifs au long de l’année : http://www.bragacej2012.com/

Crée par le Forum européen de la Jeunesse,  la candidature au titre de capitale européenne de la jeunesse engage les responsables politiques d’une ville à  promouvoir les initiatives qui valorisent la population jeune. 
  
          
Elle encourage les organisations de la jeunesse à jouer un rôle actif dans la société. Lien pour le site en français : http://www.youthforum.org/?lang=fr
Une place de Braga

La province du Minho, tout au nord-ouest du Portugal, a deux districts  Braga et Viana do Castelo.   C’est la région verdoyante par excellence, où les versants des monts et des collines se couvrent de cultures étagées. 
Les vignes grimpantes entourent de petits champs cultivés de légumes et de maïs, et agrémentés d’arbres fruitiers. 



Enviado por  em 26/09/2010       Plusieurs paysages de la région du Minho


Autour de Braga, les terres de vignobles produisent le vin vert (Vinho Verde) pétillant, peu alcoolisé, rouge ou blanc, qui habituellement se boit frais. 

Les alentours de Braga sont parsemés de villages aux habitations robustes dont les constructions typiques ont recours au granit de la région.
C’est une région généreuse, pluvieuse mais aussi ensoleillée, de ce fait la production agricole est prospère et a donné lieu à une gastronomie savoureuse et variée qui attire de nombreux visiteurs.  
Beaucoup de monuments parsèment les champs verdoyants, lieux de nombreuses processions et de « romarias». 

Présentation des danses rythmées d’un groupe folklorique du Minho (d'abord les grands, puis les petits):