Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

samedi 29 mai 2010

Merveilleuse ville portugaise de Marvao



En parcourant le Portugal, on se rend compte que presque toutes les villes exhibent leur château ou de leurs murailles défensives. Ces monuments sont la preuve des luttes que ont eu lieu entre les nombreux peuples, qui, à différentes époques, occupèrent la Péninsule Ibérique.




Il en est une qui est particulièrement remarquable: c’est la ville de Marvão, située un peu au nord de Portalegre, dans le "haut" Alentejo, véritable « nid d’aigle » perchée à 850 m d’altitude.
Les origines de cette ville se perdent dans les siècles avant la reconquête par les chrétiens. L’histoire raconte que le prince arabe Ibn Maruán a trouvé refuge à l’intérieur de ses murailles.



De nos jours le bourg médiéval blottit au sommet du pic rocheux, ses ruelles escarpées et ses maisons aux façades blanches, enchantent les voyageurs. Le regard s’attarde sur la ligne de la forteresse incrustée dans la roche, ou se porte vers un horizon plus lointain, qui offre une vue magnifique sur les plaines et montagnes des alentours.
 

mardi 18 mai 2010

Façades ou masques ? maisons de l'Algarve



Cette question vient à propos d’un sujet que l’on voit souvent débattu dans les guides touristiques sur l’Algarve,lorsque l’on veut décrire la diversité de l’architecture civile. S’il est vrai que les maisons typiques de cette région la plus au sud du Portugal présentent différents traits régionaux, il est aussi vrai qu’elles subissent de nombreuses influences tant au niveau des matériaux que de leur conception par des architectes souvent venus d’ailleurs.

Il existe néanmoins une catégorie qui est reconnue de tous comme étant la plus représentative et typique de l’Algarve, c’est la maison à « platibanda », un ornement que l’on pourrait décrire comme une balustrade ou un bandeau que couronne la façade, et où, des toits-terrasses réduisent à un minimum la couverture de tuiles.

Dans un livre récemment publié, « O Algarve revisitado » (l’Algarve revisité) de Palma Dias e Joao Brissos, nous pouvons déduire que ces maisons à « platibanda» bien souvent se résument à une façade extrêmement décorée de couleurs chaleureuses et d’éléments décoratifs aux formes le plus souvent géométriques. Outre la porte d’entrée entourée des deux fenêtres, ce sont les peintures et toutes sortes de motifs peints ou en relief qui lui donnent cet air de masque symbolique, qui selon certains représente l'orgueil du maître des lieux, car effectivement ces maisons étaient localisées le plus possible près des routes ou de voies d’accès.

Ce n’est donc pas surprenant que ces « platibandas » soient devenue une preuve de l'aisance, du goût artistique et du niveau social de ces propriétaires, et aussi de la minutie des artisans. La maison du sud du Portugal existe par sa façade. Tout le corps du bâtiment était construit de manière à ce que cela soit la seule partie qui s’offre à la vue, donnant le plus de visibilité possible à cette représentation scénique dont l’approximation aux symboles des anciennes civilisations (arabe, grecque, phénicienne, païenne…) est effectivement troublante.

Ainsi les façades des maisons portugaises sont très typiques au sud du Portugal

Voir aussi le message maisons typiques en Algarve

-






samedi 15 mai 2010

Fatima lieu de foi et de rencontres




En ce jour du 13 Mai 2010, des centaines de milliers de visiteurs et de pèlerins se sont rendus à Fatima pour célébrer le 93e anniversaire de la date (13 Mai 1917) des apparitions de la Vierge du Rosaire aux enfants Francisco et Jacinta, et leur cousine Lúcia, les trois petits bergers du Portugal.


Cette année l’émotion des fidèles était encore plus forte car il s’agissait de rendre hommage à la visite au Portugal du chef suprême de l’Eglise Catholique, Sa Sainteté le Pape Benoît XVI. De nombreux groupes venus de différents pays accompagnaient ces célébrations dans une atmosphère de recueillement et de foi.


Le 12 Octobre 2007 le patrimoine de la ville de Fátima s’est enrichi avec l’inauguration de l’Eglise de la très Sainte Trinité. Elle aura un total de 8.633 places assises. Avec ses lignes modernes et couleurs claires, ce nouvel espace est, selon les responsables du Sanctuaire, sensé offrir plus de confort aux pèlerins que chaque année, et en plus grand nombre, cherchent ici un local de prière privilégié.



Le projet est l’œuvre de l’architecte grec-orthodoxe Alexandros Tombazis. Toujours selon le site oficiel du sanctuaire de Fatima, nous aprenons que d’autres artistes ont été invités pour créer les œuvres qui marquent la représentation et les messages de ce nouveau lieu de culte.



La sculpture en forme de grille au-dessus de l’entrée principale qui comporte les mots “Venite Adoremus Dominum” est de Maria Loizidou, de Chypre. Joe Kelly du Canada est l’auteur des panneaux de verre qui, de chaque coté de cette même entrée, transcrivent en plusieurs langues des paroles des Évangiles. L’artiste portugais Pedro Calapez est l’auteur des portes et des panneaux de bronze. Le travail graphique des 12 portes des latérales dédiées aux 12 apôtres a été attribué à un autre artiste portugais Francisco Providência.

À l’intérieur de l’église nous pouvons voir l’impressionnant panneau doré plein de symbolisme qui couvre le fond du presbytère, conçu par le prêtre jésuite slovène Marko Ivan Rupnik. Benedetto Pietrogrande (italien) est l’auteur de l’image de Notre Dame de Fatima. L’irlandaise Catherine Green a construit le Christ en bronze suspendu au-dessus de l’autel. Les “azulejos” muraux sur la vie des apôtres Pierre et Paul sont de Siza Vieira. La croix extérieure de 34 m de hauteur est de l’allemand Robert Schad. Et a ne pas oublier la statue Jean Paul II, œuvre de l’artiste polonais Czeslaw Dzwigaj, que l’ont trouve placée près de l’entrée principale et de la haute croix.


Voir aussi les messages   Fatima, le 13 Octobre et Vive le Pape a Fatima