Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

lundi 5 décembre 2016

Pourquoi le palais de Cristal ?


Je fais suite au post précédent pour continuer notre découverte du Palais de Cristal, en montant à pied depuis les abords du Douro jusqu'à la colline qui surplombe le fleuve.



C’est la question que je me posais! En regardant le grand dome en béton posé sur les pelouses du parc. Cela ne correspondait pas du tout à l’idée que je me faisais du “Palácio de Cristal”.
Entrée des jardins du palais de Cristal

On l’aperçoit quelques mètres plus loin après avoir franchi la grille de l’entrée du jardin (du palais de Cristal).
C'est un édifice en béton sans allure de cristal! Son nom, le pavillon Rosa Mota, rend hommage à l'athlète portugaise



C'est un édifice tout rond, un palais des Sports, mais sans allure de cristal! Le pavillon Rosa Mota rend hommage à l'ancienne athlète portugaise spécialiste du Marathon. Elle gagna pour le Portugal, entre autres, le Marathon Européen, la médaille d’or aux Jeux Olympiques et au championnat du monde. Donc une bonne cause!


Buissons de camélias autour du grand dome.
J'ai ainsi appris, à mon retour, que le palais de Cristal était un édifice qui a fini par être détruit.
Dans la mémoire des habitants de Porto subsiste le nom de l'ancienne construction démolie em 1951, pour faire place à la nouvelle structure bétonnée.
Photos du net de l'ancien Palais de Cristal de Porto (Palácio de Cristal).
Inspiré d'une construction semblable de Londres, il a été édifié en 1865 et inauguré par le roi portugais Don Luis, pour abriter la grande Exposition Internationale de la ville de Porto.
Sur ces photos du net, on se rend compte des matériaux qui constituaient le premier bâtiment: granit, fer et beaucoup de verre. Après l'exposition internationale, il y aura de nombreuses autres expositions et présentations de produits.
C'était aussi un espace de culture, où étaient organisées des fêtes et des concerts.



L'orgue de l'ancien palais de Cristal.

Les habitants de Porto se sont manifestés contra la démolition du monument, et face au fait accompli, ils ont conservé le nom " Palácio de cristal".




Nous avons fait une belle promenade en visitant le parc, accompagnés par des paons et des canards qui s’y promènent en toute liberté.
De nombreuses sculptures témoignent de ces moments de calme et de paix.

C’est un bel endroit, en pleine ville, avec de magnifiques vues sur le Douro. Les belvedères, les jardins en terrace, les fontaines, en font un local très agréable pour une halte et pour prendre des photos de la végétation et des beaux panoramas sur le fleuve et sur la ville de Porto.




...

vendredi 2 décembre 2016

A l’embouchure du Douro



Le fleuve Douro prend sa source en Espagne. Après avoir traversé la Meseta espagnole, ce long fleuve marque la frontière entre  les deux pays pendant quelques 120 kms, puis traverse le territoire portugais sur plus de 200  kms jusqu’à la ville de Porto, au nord du Portugal.

Le fleuve Douro en bleu, traverse le nord du Portugal jusqu'à la ville de Porto
C’est la zone de l’embouchure qui nous intéresse aujourd’hui, un quartier qui s’appelle « Foz do Douro » (l’embouchure du Douro) où les vagues de l’Atlantique frappent le rivage.


Mais d’abord pour situer nos points cardinaux, voici quelques photos du jardin du palais de Cristal (palácio de Cristal) :



Si on regarde vers la droite, on a toujours une vue imprenable sur le fleuve. C'est du côté de l'embouchure, qui se trouve tout de même à quelques 5 kms. Le fleuve conduit notre promenade!
Et on aperçoit l'emblèmatique pont d'Arrábida qui enjambe le Douro avec des airs d'arc-en-ciel métallique, avec son unique arche de béton armé.
C’est un endroit très intéressant pour se promener. De longs trottoirs et jardins longent le fleuve. La distance jusqu’à l’embouchure est parcourue par un tramway typique qui transporte des touristes et des années de tradition.
Nous arrêtons la voiture, et profitons d'un moment de détente pour faire le tour du fort de São João.

Il s’agit d’une ancienne forteresse du siècle XVIe sièce, avec une grande capacité défensive, qui était destinée à protéger l’entrée du fleuve au niveau de la ville de Porto.

Voici l'embouchure du fleuve Douro, le lieu quelque peu mystique où les eaux du fleuve rencontrent celles de l'Atlantique.

Et à nouveau la vue du pont Arrábida mais vue du côté de l'océan.

Une longue jetée que l’on peut parcourir jusqu’au phare, fait deviner la force des tempêtes d’hiver dont les vagues submergent les abords du phare et sautent pardessus la surface betonnée.
C'est une forte structure contra laquelle les vagues se brisent avec de hauts remous d'écume.

C'était la mi-saison, et les coins de plage qui parsèment les rives sont assez tranquilles. Mais durant l'hiver, les visiteurs sont priés de faire attention et de ne pas trop s'approcher de la pointe de la jetée sous peine d'être emportés par la force des vagues.